La IXème Légion

JdR Strict - Militaire - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Salamandre, Argonienne des Cendres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shenzy

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/11/2016
Age : 30
Localisation : Dans ma tête, promi

MessageSujet: Salamandre, Argonienne des Cendres.   Dim 12 Nov - 15:21



Oui, le feu, c'est bon. Ça te réchauffe et ça t'éclaire. Mais si tu joues trop avec, ça peut aussi te brûler.

...
Moi, je suis pareil.



  Noms :
Aweï est son nom de naissance d'Argonienne. Peu de personnes sont au courant comme le veut la coutume.
Brûle-Vive est le nom qui lui a été donné lors de son passage à l'age adulte.
Salamandre est le nouveau nom qu'elle se donne.

  Age :
Jeune adulte. Quelques traces sur sa peau, des brûlures, des cicatrices principalement, prouvent de son vécu. Ses yeux sont incontestablement vifs et son physique semble maigre et tout en nerfs. Il est assez dur de lui donner un age finalement.
  Race :
Saxhleel, peuple de la racine, ou encore Argonienne.
  Divinité :
L'hist, devant les étrangers, Méphala et Ixtaxh-thtithil-meht devant les intimes.
  Ville d'origine :
Le Mont Ecarlate en Vvardenfell. Salamandre vient à l'origine d'une petite tribu d'Argoniens dont le nom est imprononçable pour une langue non-fourchue mais dont la traduction pourrait s'apparenter à "Argoniens des Cendres". Ils vivaient libre et ont une culture nomade presque similaire aux Cendrais.
  Signes distinctifs :
- Une affabilité de prime abord et semble toujours excitée à l'idée de rendre service et ce, peu importe son niveau d'intimité ou de connaissance. En général, ça commence souvent par proposer un de ses excellent plat dont elle a le secret.
- Un caractère parfois curieusement réfléchi, analytique. S'il y a quelque chose qu'elle ne comprend pas, elle ne va pas en avoir peur mais s'y intéresser et l'étudier pour que tous les secrets lui soient révélés. Enfin, si on lui demande de faire quelque chose, il n'est pas rare de la voir trouver une solution alternative quand la manière de procéder lui déplaît.
- Un tempérament ardent ... Je pense que vous avez compris l'idée. Salamandre vous semble calme ? Alors elle vous aime bien ou elle a d'excellentes raison de se retenir car elle est très revancharde et son tempérament réfléchit pourrait bien se révéler fourbe. Quelques indices ne trompent pas quand elle monte en pression : elle siffle entre ses dents, appuyant sur les "S" quand elle s'exprime, son impressionnante crête de plume se dresse sur sa tête, elle a tendance à montrer les dents, son corps devient bouillant au toucher, les flammes qu'elle fait parfois apparaître dans ses paumes deviennent plus grandes, plus nombreuses, plus bleutées ... Si vous en arrivez à ce stade, j'espère pour vous que vous avez des jambes... Ou un grand seau d'eau glacé !

... Réchauffe, éclaire, et brûle ...

  Alignement :
C'est très dur à dire. Elle est incontestablement loyale envers ses supérieurs mais sa rancune est tellement tenace et son sang si chaud qu'elle peut désobéir voire décevoir. Nous allons dire Neutre pour le moment, mais son instabilité peut aller du très loyal au dangereux chaotique.
  Titre :
Sœur de la Morag Tong
Mage de la Neuvième Légion

  Archétype :
Pyromage
  Compétences / connaissances :
- La magie du feu est incontestablement maîtrisée. Salamandre est apte à créer une flamme, à l'alimenter, à l'attiser. Parfois, sa flamme peut même devenir bleutée tant elle est chaude. Généralement, ses flammes sortent de ses mains mais elle est aussi apte à cracher le feu directement par la bouche. Pour finir, elle tient très chaud la nuit (prenez ça dans le sens que vous le souhaitez)
- Tout ce qui est combustible ou explosif, elle connaît. Du bois simple à la mixture la plus élaborée, elle s'en est certainement déjà procuré et sait déjà comment la fabriquer.
- Salamandre a la capacité de résister au feu. Ce qui est brûlant pour vous sera agréablement chaud pour elle.
- Capacité à cautériser une plaie efficacement et précisément.
- Connaissance assez importante de tous les reptiles de Nirn, une de ses passion qu'elle transformera sans doute en commerce une fois les hostilités finies.
- Outre son ardent talent, elle en a aussi un curieux pour la cuisine. N'importe où, n'importe quoi, elle saura vous le préparer avec aisance, et ça aura même l'outrecuidance d'être très bon.

  Description physique :
Salamandre, une petite lézarde maigrelette, tout en nerfs qui semble toujours bouillonner d’excitation. Digitigrade, avec de larges griffes à toutes les pattes, on peut dire que la féminité n'est pas son fort et on se demande où l'écrivain de "La femme de chambre Argonienne" avait la tête quand on regarde ce membre de l'espèce reptilienne. Ses écailles noires sont brillantes comme si elles avaient été soumises à une trop forte chaleur à la manière du sable qui se change en verre. Ses yeux, aussi noirs et brillants, renvoient toutes lumières qu'ils absorbent. Ainsi, quand Salamandre fait tournoyer une flamme dans sa paume, elle se reflète dans son regard qui se pare de feu pour l'occasion. Sur sa tête, une belle crête de plumes se dresse à la moindre émotion.
Quand elle part en mission, elle prend toujours son bâton infernal qui lui sert plus à canaliser la magie qu'à l'aider à lancer des sorts. En effet, quand elle fait brûler son mana, Salamandre n'a aucune retenue et s'épuise bien trop rapidement. Ses vêtements sont ceux d'un mage de guerre sans casque. Bien souvent, les pans en tissus sont parfois noircis de brûlures.
En civil, Salamandre arbore une tenue argonienne traditionnelle parée de plumes.

  Résumé de l'histoire :

Brûle-Vive... Voilà un nom qui sonnait bien pour moi, très bien même. Il n'avait pas les "S" sifflants et souples que les Argoniens affectionnent particulièrement mais ça n'avait que peu d'importance. Brûle-Vive était nommée, et fière à présent. Ma tribu d'Argoniens des Cendres avaient fait la fête pour moi et mes frères et sœurs nommés ce soir là, il y avait même quelques Cendrais, frères du clan qui avaient eu l'honneur d'assister au rite de passage secret des argoniens. A présent, j'étais apte à quitter le nid et à vivre ma propre vie. Mon nom ? Il m'avait été donné car mes écailles se seraient presque embrasés quand j'ai absorbé la sève. Ne croyez pas là quelque chose d’exceptionnel ? Ici, le feu est notre magie de génération en génération, je l'ai simplement intégrer un peu plus que les autres.


"Brûle-Vive, il va être temps que tu te calme sur tes contrats..."
Moi, je bouillais de l'intérieur. Sous prétexte que j'avais fais ingurgiter un peu de salive de Shalk à ma cible avant de l'enlacer et de la brûler vive afin qu'on la croie simplement victime de combustion spontanée, je devais me "calmer" ?
Je faisais partie de la Morag Tong depuis quelques années à présent et j'en étais fière, le Mont Ecarlate était devenu mon terrain de chasse et la plupart de mes contrats se trouvaient être dans les endroits les plus mortels possibles où la lave s'écoulait plus souvent que les rivières et où la cendre tombait quotidiennement.
Personne n'osait s'aventurer dans ces endroits et mes cibles le savaient, alors la Morag Tong m'envoyait moi, Brûle-Vive, sans crainte.
Le feu était une arme parfaite, elle ne laissait jamais aucune chance ni aucune trace et si la cible détenait des informations, je me faisais un plaisir de leur arracher tout en faisant fondre leur peau dans de jolis dessins. Le soucis était qu'à présent, les contrats ne ciblaient plus les fuyards des monts cendreux, ou du moins, peut être ne fuyaient-ils plus là bas. J'ai donc du raccrocher mon armure de chitine pour me mettre en citadine et traquer mes cibles jusqu'à chez elles. Le Mont Écarlate se plaît très bien de mes ardentes techniques, mais dans la ville, c'était beaucoup trop voyant.

"Je te préviens, c'est la toute dernière fois que tu me fais un coup pareil. Tu es efficace ... Mais tu l'es un peu trop. Va te reposer à présent. Je sais pas, moi ... Va nager pour te détendre."
L'eau, ça me calmait, et j'avais horreur d'être calme. La mélancolie, la mollesse, rester immobile à regarder quelque chose sous prétexte qu'il était "beau", très peu pour moi. Les contrats en pleine ville étaient quelque chose que j'avais appris à craindre à présent. Je me languissais d'un retour en masse des criminels arpentant le volcan.

C'est alors que CE contrat arriva. Vivec était en construction et je devais immol... euh ... éliminer l'un des aspirants au poste de Vice-Chanoine. Il était bien entendu entouré de murs et de gardes fort peu jouasses à laisser un agent de la Morag Tong faire ce qu'il a a faire. J'avais horreur de la ville ... C'est avec colère que je regardais mon ancienne armure de chitine qui prenait la poussière. Je sortait alors avec mon petit trotteur, un truc qui avait commencé à me suivre lors l'un de mes précédents contrat, que je nourrissais depuis et que j'avais fini par considéré comme le mien. Il ne m'avait pas encore été très utile jusqu'ici mais j'aimais bien l'avoir... De toutes façon, il me suivait. Je pris aussi mon bâton et enfourchait mon fidèle Kagouti. Celui-là n'avait rien de spécial hormis celui d'être un Kagouti, mais quand on aime jouer avec le feu, je suppose que c'est normal.

Alors que j'approchais de ma cible et commençait à prendre mes renseignements, je fus presque surprise de voir que non seulement le contrat était une personne discrète qui n'aimait pas s'entourer mais elle avait aussi l'énorme qualité s'habiter de l'autre côté de la berge, de manière isolée, dans une cabane en bois. Vous pensez comme moi que cette personne pourrait bien avoir laissé le feu de sa cheminée brûler trop fort ? Oui ? Ça arrive, on est bien d'accord. Je suis comme vous, un incendie involontaire, c'est triste, mais c'est accidentel et ça ne laisse aucune trace.

Mon Kagouti arrêté à bonne distance, mon trotteur à ses côtés, je me dirigeais près de la cabane. Je frappais à la porte et souriait à mon hôte avant de sentir mes joues se relâcher. Devant moi se tenait tout sauf un postulant pour être Vice-Chanoine. C'était une Mer, femelle de surcroît, le bas du visage caché. J'entrais alors qu'elle s'écartait pour me laisser passer. Dans son lit, sans doute endormi pour l'éternité comme en témoignait la tâche sombre et poisseuse qui grossissait sous lui, mon contrat. Je n'aimais pas trop juger sur les apparences, mais j'avais bien l'impression d'être en présence d'un assassin, fort peu inventif de surcroît. Ce dernier s'était accroupi devant le feu de cheminée, les mains en avant comme pour se réchauffer. Elle entonna alors des paroles qui me firent voir rouge.

"Toi, la servante, tu devrais rentrer chez toi. J'attends un agent de la Morag Tong. Allez, ouste !"
Sa voix était douce et autoritaire, presque séduisante, presque. Le feu devant elle était plus ardent de secondes en secondes mais elle ne parut pas le remarquer alors qu'elle me tournait totalement le dos à présent. Je ne me souviens plus précisément de ce qui s'est passé la seconde d'après. Ça a crié, très fort, alors que je maintenais sa tête dans le feu qui s'attisait de secondes en secondes. Je sentais sa peau faire des cloques au contact de mes doigts, l'air embaumait la viande que l'on cuisait les jours de fête. C'était bon !
Par la suite, je me souviens vaguement que cette folle avait essayé de me lancer des braises au visage pour se défendre. Ces braises virent embraser le lit de paille et la minute d'après, j'étais dans mon élément.
La porte s'ouvrit alors et je me faufilais dehors, la personne n'eut aucun mal à reconnaitre la personne en tenue d'assassin qui se contorsionnait en tout sens, il hurla simplement au meurtre et ne fit même pas attention à moi. Mon trotteur m'avait attendu près de la porte et avait du donner l'alerte au premier passant avec ses petits couinements pitoyables.

J'étais seule à présent. Il fallait que je fuis quelques temps. Que je parte le plus loin possible. A celui qui m'offrira cette hospitalité, que tu sois conscient ou non de mon passif, tu auras ma reconnaissance éternelle. Sache-le.

  Faits d'armes :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Salamandre, Argonienne des Cendres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» La Salamandre - Pirate
» . Poussière de Cendres .
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La IXème Légion :: [RP] :: Personnages Impériaux-
Sauter vers: