La IXème Légion

JdR Strict - Militaire - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ishtyh Cyress

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenlren

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Ishtyh Cyress   Sam 16 Sep - 19:53



"L'un doit apprendre à contrôler sa rage, avant que celle-ci ne prenne les rênes"


Nom : Cyress
Prénom :Ishtyh
Surnom :N/A
Age : 52 ans
Race : Dunmer
Divinité : Panthéon Impérial
Ville d'origine : Citée Impériale
Signes distinctifs : Aucun de visible
Alignement : Loyal Bon
Titre : N/A
Archétype : Artiste martiale
____________________________________

Compétences / connaissances :

  • Arts martiaux akavirois
  • Voie de la Paume Ouverte
  • Etiquette
  • Héraldique
  • Calligraphie
  • Chant, musique, danse

____________________________________


Description physique :


Légèrement plus large que les autres femelles de son espèce, Ishtyh présente la musculature typique des artistes martiaux qui, bien que fine et sans excès, marque la subtile distinction entre force et puissance ; en effet, si elle semble manquer de force brute, elle compense par une vigueur que l’on associe à ceux privilégiant l’agilité à l’opposition.

Comme d’usage pour son espèce, Ishtyh présente une peau couleur cendre greffée par dessus des formes dont la fermeté est entretenue par des exercices physiques réguliers comme par son style de vie. Celles-ci sont sont d’ailleur peu masquées : pas particulièrement prude, il n’est pas rare de la voir porter des tenues découvrant sa peau, qu’il s’agisse des épaules ou des bras, voire même et souvent le col ; son dos n’est cependant jamais exposé, souvent couvert jusqu’à la nuque.

Son visage est triangulaire, encadré par une chevelure d’un châtain clair qui entretient un désordre pittoresque, ébouriffée malgré la vigueur des coups de brosses ; elle tend pourtant à sauver les meubles en la portant dans des coiffures complexe : parfois en un chignon et quelques mèches libres, parfois en tresse, et, dans les meilleurs jours, libres. L’on dit souvent que les yeux sont le miroir de l’âme, peut-être est-ce vrai dans son cas : les siens, d’un rouge inquiétant, reflètent la dualité du feu ; à la fois brasier de détermination, et foyer réconfortant.

Bien que l’apparence et l’hygiène semblent clairement lui tenir à coeur, elle tend à ne porter aucun bijoux ou maquillage. Exceptions faites quant il s’agit de masquer les effets de la fatigue.

Pour les sceptiques qui la prendraient pour une pièce de collection, de nombreuses marques et cicatrices sont présentes sur sa peau en guise de rappel sur son rôle et ses compétences. Toutes ces marques véhiculant une histoire propre, comme les cals sur ses mains, témoins de son entraînement martial ; ou encore quelques cicatrices contant une victoire de la vie sur la mort.


Personnalité :
"Un cristal d'Ebonite doit comporter plusieurs facettes. C'est en observant chacune d'elles que l'on découvre la perfection de la gemme." - Lurhan Voldrunil.


Fille de plusieurs mondes, la personnalité d’Ishtyh est parfois difficile à cerner. Tantôt patiente et compréhensive, d’autres fois vive et sèche. Il ne semble pas exister d’équilibre. Elle présente à la fois la fierté et la discipline impériale, la provocation et les piques dunmer, comme la joie et la douceur des plus passionnés.

La seule cohérence véritable entre toutes ces manières d’agir semble être une forme de bienveillance, parfois bien visible, d’autres fois dissimulée derrière un épais nuage de cendres. Elle serait en effet capable de blesser quelqu’un où briser une confiance dans l’espoir d’agir pour le mieux. Faisant souvent passer l’équilibre d’autruis avant son propre intérêt.

Malgré cela, elle peut se montrer parfois bornée, crue. Et, et c’est bien là son principal défaut, elle a tendance à juger sévèrement autrui au travers de ses propres codes moraux, mais être encore plus critique envers elle même ; masquant ce qu’elle considère comme des faiblesses dernières une armure acide.


Résumé de l'histoire :

"Celui qui recherche une réponse, devrait avant tout poser une question"
- Lucien Médicus, philosophe impérial.


J’ai libéré des princesses, réduit des villages en cendres. J’ai suivit de nuit des sentiers qu’aucun n’oserait arpenter de jour. Parlé avec des dieux, connu l’amour et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.

Bien que les deux derniers soient véridique, vous m’avez demandé mon histoire, pas l’un de mes contes. Je suis née dans le joyau de Tamriel, la Citée Impériale. Ma lignée est à la fois noble et mystique : noble au sein de l’Empire, mystique par ses origines. Il y a des siècles, mes ancêtres Dunmeri se sont liés au peuple d’Akavir, et leurs manières, leur sang et leurs traditions sont devenu son héritage, mon héritage.

J’ai donc été instruite comme dame et comme combattante, héritière d’une ancienne magie et d’un art martial cryptique connu sous le nom de la Voie de la paume ouverte : une danse dans laquelle mon partenaire est un solide qu’il me faut briser, où ataraxie et cénésthésie me permettent d’user du pouvoir immanent d’un corps pour havir l’air.

Les roturiers semblent penser que la vie des hautes sphères est simple, que nous ne méritons pas notre richesse et notre influence. Peut-être est-ce vrai pour certains. Mais pas pour moi. Tout ce que j’ai eu, tout ce que j’étais autorisée à avoir ; J’ai travaillé, sué et saigné pour. Mais la chose la plus dure était de ne jamais savoir si l’un est bienveillant ou patelin, si un acte de bonté ne masquait pas la cupidité, si une amitié était réèle, que le coquebin n’était le loup là où je serais l’agneau, ni même si le moindre prétendant n’était pas turpide.

Ce n’était pas la vie que je voulais. Je n’ai jamais demandé de responsabilités, ni de richesses, encore moins ce genre de réputation. Je souhaitais la vie, dans son habis le plus simple : une enfance ignorante des jeux de pouvoirs, une vie où je pourrais choisir mes amis, mes amours, et être moi-même.

Soyons d’accord, je ne dénigre pas mon passé, il est ce qu’il est, et je n’ai jamais nié mes racines ni commis d’incurie sur mon entraînement. J’étais simplement une rêveuse avec des envies d’aventures, l’envie de connaître la vie au travers du voyage, des fables et  des légendes que l’un pourrait conter.

Je suis partie au bout de quelques décennies, et ai rejoint un groupe d'artistes itinérants. J’ai appris auprès d’eux la musique, le chant, la comédie ; mais par dessus toute choses : que tout n’est pas toujours sombre, que de la camaraderie peut être sincère, et que la passion existe bel et bien. A leurs côtés, je suis devenu barde et nous avons voyager de partout en Tamriel, des sables d’Elsweyr aux monts de Hauteroche.

La vie était plus simple, mais pas plus faciles. Nous avions affaire aux préjugés, certaines personnes nous voyaient comme trublions, voleurs, gaupe, ou pire encore ; mais souvent, nous avons tenu la ligne, et apporter joie et espoir là où ils avaient été oubliés, ne serait-ce que pour une sorgue ou une journée. Tous ces problèmes ne sont envolés quand nous avons trouvé un protecteur : un comte bréton qui a fait de nous sa troupe officielle, du moins, c’était ce qu’il pensait ; nous n’avons jamais commis d’impairs sur nos engagements, et lui avons composer des pièces et des chants sans avoir perdu de notre identité ; car une histoire, chantée, jouée ou dansée, conserve la vérité par delà la mise en scène.

Vous vous doutez bien que cette histoire n’est pas terminée, et que toutes les bonnes choses finissent par se tarir. Rencontrer des matois n’était pas une chose rare, à vrai dire, je pense même qu’il s’agit d’un passage obligatoire quand l’on prend la route ; il ne s’agit souvent que de gens souhaitant eux aussi avoir le droit de vivre. Et comme mes compagnons l’ont souligné à de nombreuses reprises : souvent, se montrer courtois et déférent ouvre de grandes portes. A vrai dire, ces vols étaient presque devenu une habitude, comme une taxe que l’on donne pour l'entretien d’une route ; nous n’avons jamais été délestés de nos caravanes ou de nos attelages : car là où ils devaient voler pour vivre, ils étaient également capable de comprendre que nous devions jouer pour le faire.

Pourtant, un jour, c’est un tout autre genre de brigand que nous avons rencontré. Pas le bandit de grand chemin, ni un simple agresseur ; ils ne nous ont pas causer de tort non plus, pas à la troupe du moins. C’était des déserteurs, qui profitaient qu’un village ai envoyé tous leurs hommes à la guerre pour s’y installer, et réclamer un certain nombre de taxes pour leur “protection” ; qu’elles soient d’or ou vulgivague. C’est à ce moment que j’ai réalisé que j’ai des compétences qui peuvent aider ces gens ci, qui peuvent les protéger de la souillure de la corruption et de la cruauté.

Et c’est pour cela que je suis dans la Légion aujourd’hui. Pour protéger les personnes que j’ai appris à connaître et à aimer tandis que les héros sont occupés ailleurs.

J’ai encore du mal à m’y faire. C’est une nouvelle vie, et même si j’ai été entraînée à combattre toute ma vie, en prendre une n’est pas chose facile, même si cela est fait pour une bonne raison.

Mais assez parler de moi. Que diriez vous d’une histoire plus grande encore ?

Gather round and listen well,
For I have a yarn of tragedy to tell.~



_______________________________

Faits d'armes :
- Combat contre le banditisme dans le domaine de Fier-croyant.
- Livre la guerre contre les gobelins et les Orques Poignes de Guerre, dirigés par Krayn.
- Enquête sur le mystère des compagnons du Savoir.


Dernière édition par Fenlren le Lun 25 Sep - 0:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenlren

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Re: Ishtyh Cyress   Hier à 22:51

[MàJ: 24/09/17] : ajout de l'histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ishtyh Cyress
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La IXème Légion :: [RP] :: Personnages Impériaux-
Sauter vers: