La IXème Légion

JdR Strict - Militaire - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Lun 28 Aoû - 12:50

"L'érudition, quelque chose de compliqué et adapté généralement à deux choses : Le style de vie d'une région, et la chance à la naissance. Certains ont eut la chance de naitre là où les citoyens sont éduqués, et d'autres vivent parmi les plus sauvages sans jamais s'en plaindre. Depuis l'avènement de la Guilde des mages, les connaissances étendues (et parfois trop dangereuses) ne sont plus si lointaine pour les volontaires les plus intellectuels. Et ceux qui ne sont pas suffisamment malin mais qui s'y tente sont généralement retrouver chutant d'on-ne-sait où avant de s'écraser sur la grand route. Ou ils perdent leurs sourcils. Mais quoi qu'il en soit, l'apprentissage est une chose fascinante, ou du moins c'est ce que certains pensent et aimeraient faire penser à tous.

C'est ainsi que ce groupe de personnes se mirent à errer en Haltevoie, habillés de drapés grisonnants et couverts de fourrures. Ils n'avaient pas un aspect soyeux et ne semblaient pas riche pour un sous. Mais il se dégageaient d'eux une assurance paisible qui avait rapidement tendance à devenir agaçante quand ils commençaient à parler. L'érudition, si cela est une chance, ils escomptaient bien forcer le monde à l'accepter et à en prendre compte. Comme le vieillard qui sert pour eux de guide, "Un monde plus malin, c'est un monde qui n'échoue pas." Fit-il remarqué en ponctuant de nombreux exemples que les mères n'eurent même pas voulu faire entendre à leurs enfants, et qui leurs valurent bien des problèmes.

Les premières altercations furent avec les citoyens, puis avec les Mages de la Guilde locale. Les débats houleux étaient nombreux, assurant qu'il n'est pas possible de forcer n'importe qui à en savoir plus et à faire autre chose que ses activités de vies quotidiennes. Que l'équilibre se trouve dans la diversité, pas l'unicité dans le savoir. Agacés par ce qu'ils estimèrent comme une faiblesse morale, l'étrange groupe en habit grisâtre quittèrent Haltevoie sous les hués de ceux venu montrer leur hostilité envers ceux qui ont passés les derniers jours à les considérés comme des ignorants à sauver. Laissant derrière eux les questionnements sur : Mais qui sont ses gens avides que tout le monde aient connaissance de tout ?"




_______________________________________

Savoir, magnifique savoir.



Animation ouverte - Intrigues/Mysticisme.



"Une journée habituelle, dans la ferme du Père Guillot. Les occupants tâchaient d'achever leurs quotidiens pour continuer à faire vivre l'endroit, et l'odeur de fromage frappait autant que les effets des vaches sur leurs terrains. Plissant les yeux, et bousculant un peu le jeunot qui observait avec attention une femme qui se penchait pour récupérer un seau, le fermier désigna ses gens habillés de gris qui arrivait vers eux. Peut-être étaient-ils des Prêtres en pèlerinage ou même des marchands un peu douteux. Crachant l’épi qu'il avait en bouche, il prit soin de convoquer les autres fermiers inoccupés pour se charger de l’accueil de ses gens. Ils arrivèrent alors dans la ferme, levant les bras dans des grandes salutations, leurs sourires gravés sur leurs visages. Envieux de débuté les conversations.

Mais rien ne se déroula comme prévu. Petit à petit, le ton monta devant la confusion des fermiers. Quelques jurons furent échangés dans les instants les plus tendus, alors qu'il n'y avait visiblement aucunes volontés de faire des concessions d'un côté comme de l'autre. Les fermiers n'étaient pas là pour apprendre ce dont il se moquait, et les érudits n'étaient pas là pour se confronté aux refus des ignorants. Les plus sages parmi les fermiers réclamèrent simplement aux érudits de poursuivre leur chemin, avant que bagarre n'ait lieu. Ce qui ne put finalement être évité.

Des coups de poings eurent été échangés, quelques érudits défendant les plus âgés alors que les cris montèrent. Deux guetteurs Brétons arrivèrent pour faire cesser le conflit, et ne purent qu'être témoins de l'instant où un jeune blanc-bec eut l'ambition de frapper sévèrement le plus âgé des érudits. Un bruit cristallin se fit entendre, comme un verre qui se brise. Une lueur blanche apparut d'un coup, ne gravant pas sa marque dans la rétine comme un éclair, mais uniquement comme l'éclat de la neige par le soleil un jour d'hiver. L'instant d'être, alors que le souffle de certains les plus proches du vieillard éjectèrent une fumée due au froid. Le jeune homme émit un hurlement en reculant, le bras congelé.

Alors que certains essayaient de comprendre ce qu'il venait de se dérouler, sonné et inquiété par l'usage de magie. Les érudits prirent sur eux de partir rapidement avant que les complications ne se poursuivent avec des fourches et des épées. Les guetteurs hésitèrent, et abandonnèrent l'idée d'une poursuite pour ne pas finir dans le même état que le garçon braillant par terre. Jurant que les autorités locales devraient être informés de la folie de ses érudits trop ambitieux. Le premier Guetteur fit signe à son camarade d'aller soutenir le jeune garçon, tandis qu'il se baissait pour ramasser un ouvrage qui avait été abandonné par une des femmes du groupe. Il passa doucement une main contre le grimoire, bousculant la terre accumulé dessus en le retournant. Et contempla un symbole, qui lui était inconnu. Il ne pouvait pas détaché son regard du symbole, pendant quelques instants, car celui ci l'inquiétait autant qu'il le fascinait. Il décida finalement de l'enrouler dans le tissu de sa cape. Si il fallait une preuve que tout cela était étrange, voilà ce qu'il livrerait."


Laissant alors dans le tissu médiocre de sa couverture. Le grimoire au symbole des plus étranges...


Dernière édition par Vendimus Valérius le Ven 6 Oct - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Dim 3 Sep - 0:31

Citation :
02/09/2017



"La nuit du 02 Loredas de Âtrefeu. Un petit groupe Impérial quitta le front des gobelins en direction du pommeraie des Flantiers, où il y avait l’écho d'un homme ne cessant de râlé qu'un mage gris était venu à lui pour assister à une sorte de réunion. Envieux d'en savoir plus, les Impériaux furent aperçu discutant avec les fermiers locaux jusqu'à l'interrogatoire d'un certain "Berton le Gros". Qui, quittant étrangement son ivresse, vomit sur ses bottes devant tout le monde. Débutant ses grognements, l'air toutefois intimidé à l'idée d'être interrogé par des militaires impériaux armé, il fit témoignage de la demande du mage gris quant à lui, ses neveux et ses filles de rejoindre une sorte de regroupement dans le bois proche. Et d'autres parlèrent alors de ce qu'il s'y est passé pour y être allé après une invitation. Et du traumatisme subit.

Les personnes ayant répondues favorablement à l'invitation se réunirent au cœur d'un petit bois où s'y trouvait quelques anciennes ruines abandonnées depuis longtemps. Quelques troncs minces furent réunit pour servir de sièges de fortunes autant que l'estrade improvisée en bois craquelant. Les Impériaux se joignirent finalement sur le côté de la foule, écoutant voir si les propos des mages gris étaient si immoraux et stupide que jugent certains fermiers. Et c'est ainsi que débuta l'annonce du vieux mage gris qui montra un étrange grimoire noir, aux bordures dorées. L'ouvrant, il ne fallut pas longtemps pour que l'ambiance change, et que la nervosité gagne cette personne. Ainsi que les tremblements, jusqu'à ce que le livre ne lui saute au visage, celui ci se figeant dans la stupeur publique.

Personne n'osait intervenir ou comprendre, et ce pendant plusieurs instants, jusqu'à ce que le livre retombe en laissant le visage du mage s’éclairé d'un sourire. Annonçant qu'il allait offrir l'immortalité à tous, en confiant leurs savoirs et leurs intellects à un maitre qui les dépasses. Les forces Impériales durent intervenir alors que les brumes montèrent pour assaillir les pauvres spectateurs désireux de fuir. Après une altercation que personne n'eut voulu décrire : Car aucuns des civils ne put la voir, et les Légionnaires étaient dans un tel état qu'ils refusèrent d'en parler.

Après ce sauvetage difficile, le Sergent Kelarthys Molothress affirma que les Impériaux s'occuperaient d'un tel soucis, pour rassurer la population choquée et apeurée, cherchant déjà des coupables et des raisons d'un tel danger. La nature d'un tel projet reste très confus, mais les guetteurs brétons eurent entendu les consignes : Mettre aux arrêts les mages habillés de gris qu'ils rencontreraient."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Jeu 7 Sep - 0:01

Citation :
06/09/2017



"Dans la fin d'après midi du 06 Middas de Âtrefeu, une petite troupe Impériale s'est dirigée vers d'anciens ruines au sud du Domaine de Fier-Croyant, en tenant avec eux une femme dans les habits des mages gris. Les rumeurs circulent, comme quoi ils n'auraient pas eu besoin d'aller la chercher et qu'elle se serait elle même livrée aux Impériaux. Suite à cela, celle ci aura reçue des chaines aux poignets, mais les curieux n'auront pas entendu de hurlement de supplice ou de cri de démonstration pour une exécution publique malgré les attentes et les discussions entres certains. Seulement le calme, jusqu'à ce que le crépuscule arrive, et qu'ils sortent du campement avec elle, la Praetorian, deux agents impériaux, et un mage de la Guilde réputé : Endhoril.

Après plusieurs heures dans les bois, non loin des ruines, les Légionnaires reviendront avec un inconscient et un légionnaire ayant été tué avec une brutalité sans nom. Profitant de leurs rations de bières, ils auront tout fait pour oublié - sauf le Légionnaire Stanislas ayant été mit inconscient dès le début d'un affrontement sauvage - en racontant que ses fous de mages gris, dit les "Compagnons du Savoir", ne sont qu'une bande de malade qui prennent trop de risque. Toutefois, ils détailleront à peine ce qui fut un affrontement rapide mais affreux contre une créature apparue des eaux de l'Oblivion par malchance.

Les rumeurs circulent mais aucunes n'étaient véridiques. Certains parlaient même d'une ancre noir, mais il était visiblement trop imbibé pour parler normalement. Et surement un traumatisme de celles tombés pendant l'apogée de la coalescence. Mais quelques envoyés impériaux parmi les services des aides de camps vinrent rassurer la populace en parlant clairement sur le fait qu'il n'y aurait pas d'invasion de quelconques créatures malsaines, et que les gobelins seront tenu sous contrôle. Malgré les tentatives de rassurer la foule, les rumeurs elles, persistent toujours.

Raccompagnant deux Mages gris, dont l'un devant être porté, dans un très piteuse état. Les Impériaux revinrent avec de nouveaux mystères et inquiétudes quant à la situation de ses gens : Ennemi, ou allié ? Seul le temps le dira. Mais dans l'heure, tous craignent ce qui pourrait en sortir, quand il s'agit de parler d'affaires touchant des magies qui servent généralement à effrayer les enfants. Laissant cette crainte devenir rumeur, en pleine période de guerre contre les gobelins, certains ayant alors plus de mal à se rassurer que d'habitude."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Dim 10 Sep - 2:08

Citation :
09/09/2017



"La nuit du Loredas 09 de Âtrefeu devait être festive, dans ce petit village portuaire. D'après les rumeurs, il s'agissait de créer une petite fête autours d'un grand feu où tout les livres du village seraient jetés pour être calcinés et ainsi, débuté une année de nouvelles connaissances et d'un savoir nouveau à travers de nombreux nouveaux ouvrages à découvrir et à lire. Dans les faits, ce qui amusa le plus la populace local était surtout de faire brûlé des livres. De chanter, de rire, de s'amuser et de bien manger de nuit. Ainsi, alors que les flammes s'élevaient d'un grand monticule, une escouade Impériale arriva en ville, et se mit à errer jusqu'au Quai en ignorant la fête qu'il se déroulait.

Mais c'est quand ils arrivèrent en taverne qu'il y eut plus de bruit. Le tenancier parle d'un hurlement à l'étage, alors que les Impériaux en enquête se ruèrent en haut. Après leur départ, mouvementé visiblement et satisfait de leur passage, le tenancier découvrit des traces de brûlures étranges au sol, comme si de la cendre avait été balancé, sans que la chambre n'ait brûlée. De l'eau froide partout au sol, et la chambre mise sans dessous dessus. De nombreux habits dévorés par les mites et couvertes de graisses de mouches. Il s'agaça encore plus en voyant la caricature de lui même derrière un cadre déplacé, dessiné à la craie par une de ses servantes. Aussi-tôt revenue du repos, elle aura eu beaucoup de travail supplémentaire à faire pour conserver son poste.

C'est finalement avec un étrange Argonien qu'ils sont réapparu en sortant de la demeure du Bourgmestre, que la garde avait désertée étrangement en faveur de l'idée de balancé des livres au feu au lieu de faire leur travail. Arrivant devant le feu de joie, un des impériaux l'accompagnant leva une étrange lanterne. Et d'un bleu éclatant, le feu se transforma en véritable vision d'horreur. A la place de flammes crépitantes, ce sont des amas de flammes bleutés irréelles où s'y mêlèrent d'étranges tentacules attrapant les livres, pour les glissés vers une gueule béante. Un squelette installé au centre, avec une étrange gemme d'un noir sinistre. Bois-trop-vite, l'Argonien en tenue de magie gris de la compagnie du savoir, releva son ambition : Offrir le savoir à Hermaeus Mora, contre le gain du pouvoir suffisant pour ouvrir un portail vers Elsweyr.

Le sauvetage des citoyens proches fut une priorité quand la chose innommable se déchaina suite à l'illusion dissipée. Les Légionnaires et Gardes eurent de grande difficulté à agir, car la bête traumatisait quiconque portait son regard dessus trop longtemps. Les hurlements des citoyens résonnaient, ainsi que les pleurs. Un jeune garçon fut traité vers la gueule béante, et sauvé de justesse par un Légionnaire Khajiit qui fit percuté par une des tentacules un instant plus tard. Finalement, la gemme étrange fut brisée par les efforts déployés. Et tout disparut, comme si le sol réclamait d'aspirer tout ce qui fut mauvais pour le faire disparaitre. L'Argonien ayant provoqué tout ce chaos, prit la place du Bourgmestre et joua d'illusion pour manipuler tout ce pauvre village, fut retrouvé mort au milieu des restes des ossements du squelette, et des livres n'ayant pas été engloutit.

La terreur, c'est ce qui resta dans ce pauvre village alors que nombre des citoyens furent traumatisés. Certains à vie, n'arrivant plus à sortir de chez eux la nuit, gardant à jamais les séquelles de ce qu'ils ont pu voir. Des prêtres furent missionnés en vitesse sous demande de la IXème Légion pour apporter du soutiens aux gens de ce petit village. Bien que la mission fut visiblement réussie, le prix pour en déloger la noirceur du projet du serviteur d'Hermaeus Mora fut lourd à porté pour les âmes et esprits de nombreuses personnes. Laissant un ton de plus en plus grave à l'affaire de la Compagnie du Savoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Mer 13 Sep - 21:11

Citation :
13/09/2017



"Dans la journée du Middas 13 de Âtrefeu, après la bataille du fracas de pierre, les forces présentes dans le Domaine de Fier-Croyant étaient en repos obligatoire pour soignés les blessés et reprendre leurs forces et leurs ressources. Bien que le front pu avancé, les troupes furent épuisés par les combats acharnés. Ainsi, toute la journée ne fut que repos et occupation diverses tandis que les rumeurs sur les différentes parties de la bataille étaient partagés dans les fermes environnantes. Les enfants rejouant certaines scènes, imitant le Seigneur Dulac et la Praetorian Valérius se parler avant de se rué vers une bande d'Orque. Tout semblait être calme et tranquille, mais il fut quand même visible une troupe de cavaliers Impériaux accompagné par une femme en tenue grise couvertes de fourrures. Ensembles, ils parcourent une partie du domaine, jusqu'aux montagnes nord sous les salutations des fermiers et des caravaniers.

De là-bas, les rumeurs sont nombreuses, on dit qu'ils ont ouvert un accès vers une grotte disparue depuis quelques temps, apparaissant comme si elle avait toujours été là quand une lanterne fut dressé. Le Légionnaire Naveius parla de ce endroit comme maudit, ayant vu une partie de ce que les Impériaux durent subir en s'enfonçant dans l'intérieur de la grotte oubliée. Ses premières descriptions furent celles de squelettes habillés de vieilles tenues d'un cors expéditionnaire Bréton. Mais ce n'était pas la nécromancie qui agitait les créatures pour abattre ceux qui osaient pénétrer cet endroit. Ils avaient comme des amas de chairs dans le crâne, bulbeux et tentaculaire qui se rependaient dans leurs os, comme les racines rentrant dans la pierre pour se l'approprié. Finalement, Naveius perdu ses camarades de vue, alors qu'il s'occupait des chevaux et de la jeune femme à ses côtés.

Réapparaissant au campement Impérial, des heures plus tard, les survivants n'eurent pas été envieux de donner énormément de détails. La Praetorian était inconsciente, une grande fissure dans son armure qui semblait tout sauf normal. Les rumeurs et les conversations furent nombreuses pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé, mais au moins une information fut fournie à tous. Alors que les Impériaux fonçant à travers les passages de plus en plus profond, à l'ultime passage pour atteindre l'objectif, le Légionnaire Learchus fit le sacrifice final. Pour protéger ses compagnons, il ferma la porte de l'extérieur, la seule façons physique possible, et fait massacré par les nombreuses créatures ayant poursuivit les Impériaux.

Son sacrifice ne fut pas oublié, et offert aux troupes comme symbole de courage et de noblesse. Rares furent les troupiers qui n'eurent entendu parler de cet instant fatidique, et le prêcheur d'Akatosh fit éloge d'un tel acte. Tandis que tous parlaient des rumeurs concernant la mission périlleuse de la grotte oubliée, étant désormais surveillée par plusieurs combattants de la Guilde des guerriers. Un mémorial fut dressé au milieu du lieu de repos du Forge de Forge-Gloire. Citant les derniers mots de ce Légionnaire : "Pour l'Empire.""
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Dim 17 Sep - 2:33

Citation :
16/09/2017



"Dans la journée du 16 Loredas de Âtrefeu, les Impériaux ne furent pas visiblement de retour sur le front. Un message parvint au petit matin pendant que tout le monde savourait un repas au réveil, que le mage des compagnons du savoir, "Ithilien" à été prit d'un souvenir parlant des maîtres de la compagnie. Évoquant l'étrange artefact ayant permit de récupérer les grimoires permettant d'ouvrir l'accès vers la prison noyée du Dévoreur du Sous-savoir. Dans l'urgence de l'information, et nerveux à ce sujet depuis l'envoie du groupe dans la grotte du nord et le traumatisme ayant engendré l'histoire d'héroïsme du Légionnaire Learchus, ils firent route vers l'Ouest plutôt que l'Est alors que l'après midi était déjà bien entamée. Une nouvelle fois, la troupe du Sergent D'irshte ainsi que le Légionnaire Sand suivirent la Praetorian et le Conseillé Lenors dans la boue et la légère pluie tombant de ce ciel capricieux.

Deux heures de route furent nécessaire à la petite troupe pour atteindre le lieux annoncé par Ithilien. Et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agissait du Dolmen de Noiraugure, ayant jadis été activé par le Culte du Ver lors de la crise de la coalescence des mondes. L'endroit transpirait d'une présence ancienne, comme si il portait les mystères de vies dépassés par les époques. Tous furent impressionnés par les anciennes arches certainement débout depuis l'époque où les Ayleïdes régnaient en maître de tels terres. Les lierres encerclant les architectures en ruines, et donnant un ton poétique à ce lieu touché par les derniers rayons du soleil. Deux mages de la Guilde furent trouvé ici, visiblement en quête d'une tâche confiée par leurs mentors. C'est ainsi sous escorte des Impériaux, qu'ils purent pénétré dans cet endroit antique. Sans savoir que l'un d'eux allait causer bien du tord.

Le mystère ne s'arrêta pas à une impression. De nombreux enchantements firent effets le long de la progression, réclamant la connaissance de divers énigmes traitant du passé, tout en étant poursuivit par se froid montant. Et les étranges spectres serpentins se rapprochant des Légionnaires pendant la route. Il fallait trouver les réponses aux énigmes rapidement, ou prendre le risque d'être congelés par le gel mordant. Le monde devint plus sombre, plus froid, et la pluie qui jadis s'écoulait était devenue une neige tourbillonnante se collante aux armures glacés. Ce n'est qu'après une longue et difficile route bordée d'épreuves, qu'ils parvinrent au Dolmen. L'esprit d'Urolf, ancien compagnon du savoir, se permit de félicité les Impériaux en leur donnant les derniers indices pour parvenir à la boussole. Mais alors qu'ils réussirent l'ultime test, et qu'ils eurent l'accès à la récompense promise. Le Bréton de la Guilde des Mages trahit.

Prétendant pouvoir faire venir une Ancre-noire grâce à la boussole, ce fut un lamentable échec. La Forge-noire d'Havre-glace détruite, le misérable cultiste rechuta au sol en n'ayant qu'activé les enchantements de défenses de la sphère. L'Atronach de glace, immense et terrible, prit forme autours de l'artefact. Ce ne fut que grâce aux efforts conjoints que l'entité fut vaincu, au prix de la vie de deux Légionnaires affreusement massacrés par une telle créature. Le cultiste rendu à la guilde des mages, sous la surveillance d'Endhoryl pour punir la trahison. Les Impériaux purent rentré avec l'artefact : Une étrange boussole, qui les mènerait vers les derniers livres scellant la cage noyée qui ne doit jamais s'ouvrir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Jeu 21 Sep - 0:07

Citation :
20/09/2017



"La fatigue s'accumulant ne pouvait pas être un frein pour les forces Impériales de la IIIème Cohorte. Le temps passant, les troupes de D'irshte et Kavedius étaient toujours en repos pour les épreuves sévères subit les derniers jours. Ainsi, ce 20 Middas de Âtrefeu, la troupe Dracinius avec à sa tête la Praetorian Valérius, un agent impérial et le Conseillé de la Cohorte partirent ensemble guidé par un objet ayant attiré de nombreuses rumeurs dans les rangs. Qu'est-ce ? Un objet sacré, un simple bijou, ou un artefact maudit ? Toutes les rumeurs concernant les affaires des compagnons du savoir n'étaient toujours que bordés de différentes anecdotes des missions passés et des imaginations débordantes de certains Légionnaires, traumatisés par ce qu'ils ont pu voir.

Les Impériaux firent marchent en suivant une étrange indication, essayant de faire en sorte de ne pas sortir de la route, mais ils marchèrent parfois dans les champs en coupant complètement le passage, s'expliquant auprès des fermiers locaux qu'ils n'ont pas le choix. Pourtant, ils n'avaient pas l'air bien pressés. La journée n'était pas vraiment agréable pour sortir, et nombreux étaient les fermiers bien au chaud à l'intérieur pour ne pas attraper la mort. Le froid gênant se mêlant à cette pluie glacée laissant l'eau glisser le long des habits et imprégner la peau de son gel agaçant. Toutefois, cela n'empêcha pas la troupe d'arriver dans le champ de pomme de terres de la Ferme Guillot, et commencer à s'approcher des locaux. Ne s'attendant pas à des conversations bien étrange.

Un Fermier adulte avec une poupée de chevalier fut étrangement grondé, avant qu'ils ne se dirigent vers la masure principale. Mais la discussion avec le jeune fils du couple local tourna court par le décès naturel de la vieille femme qui attendait la mort. Une tragédie qui ne fut relevée et mise en terre qu'au matin du prochain jour. Dans l'instant, ce n'était que des pleurs qui laissèrent les Impériaux partir en direction de la forêt. Après avoir retrouver un compagnon du savoir qui se tenait là. Raide, immobile. Revenant vers l'enclos, et découvrant un homme en tenue de garde couverte de boue se baladant à l'intérieur, qu'ils furent définitivement conscient de la folie se tramant ici. Et c'est en compagnie du cochon qui se baladait devant la masure des fermiers qu'ils partirent dans le champ de pomme de terre. Pour dénicher ce qui devait se trouver sous terre.

En un instant, le champ grouillant d'une eau imaginaire. Comme si elle était présente, mais aussi translucide que le verre le plus pure. Montante, comme une rivière renaitrait au milieu du champs. Ce fut alors qu'un sinistre livre s'éleva, ouvert, dans des sons de discordes assommant les oreilles de quiconque l'entendant. Et de nombreuses silhouettes s'extirpèrent. Celles de formes vaguement humanoïdes, ce qui devait être leur tête étaient vides, mais souvent apparaissaient des myriades d'yeux éphémères éclatants comme des bulles. Les Impériaux réagirent, et deux furent hélas tués pendant le combat. L'un recevant une sorte d'énergie visqueuse le long du visage. Le casque et la chair fondant en même temps, et l'autre ayant été décapité par un bras en griffe. Toutefois, ils ne purent tenir le choc, et finirent par se dissipé en même temps que l'eau disparaissait. Et le livre, de même, avait disparut. Un Compagnon du Savoir cavalant rapidement pour quitter cette ferme éprouvée par les maléfices étranges du grimoire sinistre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Lun 25 Sep - 0:10

Citation :
24/09/2017



"Dans la fin de journée du Sundas 24 de Âtrefeu, les Impériaux reprirent l'objectif de récupéré le grimoire enlevé par le Dunmer des compagnons du savoir, après les problèmes dans la ferme Guillot. La boussole étrange fut une nouvelle fois utilisée, et des colliers simulant l'étrange protection sur le cou du cheval lors de la fuite du Dunmer furent distribués aux Légionnaires accompagnant la mission. Ainsi, le Légionnaire Sand, l'agent Ishtyh et la Praetorian "Vendimus" accompagné par Lurhan Voldrunil, partirent en direction du sud pour soutirer cette vengeance au traitre ayant perdu l'esprit et faillit mettre à mort des fermiers innocents. Tout comme il à sur les mains le sang de deux Légionnaires. Une grande troupe d'une dizaine de cavaliers quittèrent alors le campement Impérial, sous les bruits des sabots et les regards inquiets des gardes en faction. Personne n'apprécie de savoir quand les forces partent pour des tâches aussi noires et viciés que celles ci.

Ce fut une route d'une bonne heure de chevauchée plutôt agréable compte tenu du temps des jours d'avant. Il ne pleuvait pas, mais la bruine légère fut presque réconfortante en ce début d'automne, les sabots heurtant le pavé froid et couvert des premières feuilles mortes de la saison. Après un petit moment à cavalé le long de la route, se détachant un peu en direction du fleuve de l'Attention, les Impériaux arrivèrent à un moulin à eau. Son entretient précaire signifiait que l'endroit n'était plus aussi utile qu'avant, mais au moins un minimum utilisé par ceux habitant dans les parages. Approchant à pieds, ils firent la rencontre d'un homme visiblement sourd. La conversation fut difficile au début, mais rapidement plus facile grâce à un parchemin et un fusain. Heureusement que le bougre savait lire, cela dit. La situation fut rapidement clair après un tour d'inspection : La maison était scellée, et la porte impossible à ouvrir.

Après plusieurs différents essaies, la situation fut clarifiée : Un maléfice avait effet en ce lieu, et le moulin à eau semblait être responsable de cela. Bien plus lent qu'il ne devrait l'être, il fut chercher différentes solutions pour trouver ce qu'il pouvait bien se passé. Alors que le temps passait, et que cela ressemblait à une inspection banale. La tension descendit d'un cran, au moins, prenant l'habitude du froid abusif de l'eau et des environs. Les fenêtres gelés empêchant de voir à l'intérieur était bien une preuve du soucis de ce lieu. Finalement, sacrifiant les capacités magiques de la Praetorian pour la soirée à cause de l'effort d'énergie usée pour envoyer une impulsion sur les palmes de la roue. Elle fut prise de vitesse un bref instant, ce qui suffit à faire ouvrir la porte, qui se refermait déjà lentement. Laissant une partie des troupes rentrer à l'intérieur.

Et quel ne fut pas la surprise d'y voir un endroit affreux. Le gel partout, et comme si tout ondulait comme l'intérieur d'eau d'une clarté inquiétante. Deux personnes étaient au sol, mortes, et ayant du sang au oreille. Un Dunmer se tenait devant le Livre ouvert, flottant dans les airs comme un artefact en pleine utilisation. Se retournant vers les impériaux, le visage du Dunmer avait été grossièrement muté en une parodie d'une gueule béante couvertes de tentacules. Joints à deux silhouettes de givres et d'eau, les Impériaux durent lutés pour leurs survies. Avec des efforts incroyables pour ne pas devenir fou, et protégés par les amulettes de Lenors qui auront empêché les sons stridents de leurs détruire le cerveau, le livre fut refermé. Récupérant l'avant dernière ouvrage empêchant l'ouverture de la cage noyé, ils laissèrent derrière eux le corps du Dunmer dévasté par les mutations sinistres. Et le sentiment d'arriver bientôt au bout de cette odieuse mission."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Ven 29 Sep - 2:07

Citation :
28/09/2017



"Au crépuscule du 28 Turdas de Âtrefeu, le front Poigne de guerre stagne. Les Gobelins sont errant au nord, nombreux comme des âmes isolés ayant jamais cru pouvoir perdre le campement du grand cocon. Un grand front Impérial se dresse dans la boue, loin du campement Impérial, et les troupes se préparent aux prochaines batailles. Dans un ton morne, et difficile, suite aux nombreuses pertes et aux blessés. Le front, la guerre de l'attente et de la nervosité s'installant lentement alors que les officiers étaient en quête acharnée de réponse pour abattre maléfices et fortification. Mais c'est vers un tout autre problème que les Impériaux furent tournés. La récupération du dernier grimoire obscure de la Cage noyée. La troupe de Donovan accompagna alors la Praetorian accompagnée de la nouvelle Légionnaire Nyli, ainsi que le Conseillé Lenors et l'agent Ishtyh. Tous partant vers le nord-est, suivant les traces de la boussole étrange.

Ce fut une route sous la crainte de la tempête venant du nord, les éclairs visibles en Fendretour pourfendant la nuit venante de ses vives éclats de lumière mêlés aux sons du tonnerre. Deux heures suffirent à traverser la route vers le nord du village de Garancia sans même savoir vraiment où les troupes se dirigeaient, suivant la piste étrange et toujours inquiétante. Mais la destination fut plus angoissante encore, quand ils tombèrent né à né avec l'ancienne excavation de Maerius, le Centurion de la XIème Légion vaincu une année plus tôt lors du siège de Vifespoir. Sa volonté de trouver de nouvelles méthodes de guerres l'avait mené à explorer cet endroit pour en soutirer une vieille machinerie. Mais quel mystère restait-il à découvrir ? Après avoir passer un moment à inspecter la porte, affronter l'araignée mécanique s'extirpant de nulles part, et quand ils eurent déjoué les énigmes et survécus à cette vapeur étouffante. Ils purent pénétré dans ce sanctuaire oublié et poussiéreux.

Rencontrant le compagnon du savoir Morentius, trahit comme tant d'autres le furent par ce « Kavekan », les Impériaux eurent été informés des diverses problématiques qu'ils pourraient rencontrer, « Éviter les dalles noires », fut-il dit. Et cela sauvera plusieurs Légionnaire quand ils arrivèrent au bout de la ruine après une longue marche le long d'un couloir couvert de végétation nuisible et de quelques milles-pattes errants, oubliée depuis longtemps, sans même présence des serviteurs mécaniques. Une grande salle, couvertes de tuyaux et de piliers. Kavekan, un homme chauve et aux grosses cernes, sursauta à l'approche des forces de la Légion. Et la situation dérapa complètement, si bien que tous furent enfermés à l'intérieur de la salle quand les mécanismes furent emballés. Les dalles noires pivotantes régulièrement, alors qu'un schéma de rayonnement fut déréglé. De la vapeur sortant de toutes les directions. Si ils ne pouvaient achever vite le problème de cet endroit, alors ils seraient consumés par la chaleur s'accumulant dans la ruine.

Kavekan fut envahit par l’influence du Dévoreur du Sous-savoir en faisant usage de son livre pour supplier d'être sauvé et envoyé dans le domaine du seigneur de la connaissance. Corrompu par son contact, certains livrèrent bataille contre la monstruosité aux yeux apparaissant de nombreux endroits improbables de son corps, alors que d'autres cherchaient une solution pour sortir. Ce fut quand la créature fut vaincue dans les flammes évoquées, et les sphères Dwemer écartés avec violence de la dernière sphère reflétant une lueur d'un rouge puissant, vers le cœur mécanique au fond du trou dans le plafond, que la porte fut ouverte. Avec le dernier ouvrage, les Impériaux purent s'en sortir en sauvant Morentius sur le passage pour le remettre auprès de Laura et Ithilien des compagnons du Savoir. Ce fut le dernier livre retrouver. Laissant aux Impériaux l'impression qu'ils sont à la fin de ce long périple. N'ayant plus qu'à les remettre à Ja'Manil, pour que la clé disparaisse à jamais de Tamriel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Mar 3 Oct - 0:14

Citation :
02/10/2017



"Un début de mois bien rude qui se dévoile. Ce 02 Morndas de Soufflegivre, les Impériaux eurent pour idée d'en finir avec plusieurs maléfices à la fois. Il était temps d'en revenir à la boue et aux lames pour protéger le Domaine de Fier-croyant, et pour cela, les quatre grimoires capturés de la clé de la Prison noyée devaient être rapporter au guetteur d'Apocrypha. Ja'Manil. Les trois compagnons du Savoir survivant semblaient soulagés de penser que leurs envies n'eurent pas été conséquente à des ravages en Havre-tempête, ou du moins jusqu'à ce que la Guilde des mages n'aient à interrompre des maléfices trop profond. Après la mort de Lurio Vilt, un sentiment d'en avoir fini avec une lourde tâche apparaissait au regard des forces ayant du survivre à autant de difficultés. Les peurs, les craintes, tout n'est que répétition dans l’effroi quand on ose tendre un bouclier de vertu vers les ombres qui s'étendent. Et pourtant, il est toujours aussi âpre de recoudre des plaies invisibles. Pas celle au corps, mais dans l'esprit.

Ils prirent alors la route du sud, dans les lieux isolés où l'on chasse le gibier et l'on fuit les loups errants. Là où la guerre n'eut de prise, ni même l'homme dans ses bâtisses. Une bonne heure de route, et quelques dizaines de minutes, furent suffisantes pour que la marche dans la bruine et le vent frais, ne s'achève à la bonne destination. Ce n'était pas la première fois qu'ils allaient dans un tel endroit, et ils priaient tous au fond du cœur que ce soit la dernière. Après ce chemin sous les farce de quelques légionnaires, ils arrivèrent finalement aux ruines déjà maints fois explorés. Celles ci n'avaient pas loin moins dangereux, ou moins anciennes. Identiques à ce qu'elles furent quand Endhoryl était là, mais le temps était passé ainsi que les nombreuses épreuves déroulées. Après une courte conversation, les quatre grimoires furent remit, provoquant l'apparition de Ja'Manil. Mais à peine la conversation engagée, que le monde chavira pour les Impériaux. Laura, de la compagnie du savoir, la première à avoir été épargnée, apparue. Dérobant les grimoires, et brutalisant le Khajiit Alfiq, elle écarta le voile de tout mystères, montrant son véritable visage, de la Dremora Ka'gran.

Piégés dans ce maléfice obscure, alors que le monde disparut dans un voile ténébreux, pour quiconque aurait été de surface, ils auraient trouvés sept personnes étalés par terre. Lucius, Elecius, Vendimus, Ishtyh, Reldan, Roland, Arnornn. Installés des heures durant sur le sol froid et mouillé, leurs nez prit par ce gel de Soufflegivre, alors qu'au fond de leurs consciences, ils rêvaient. Rêvaient unis, dans le maléfice qui avait entreprit de les dévastés intérieurement. De l'extérieur, ils n'eut rien. Rien ne surgir en Tamriel qui ne saurait être admirable et grandiose, la terre n'en fut ni retournée, ni même salie. Tout n'était que dans leurs têtes, et ce fut pourtant alors d'horribles expériences. Ils durent survivre aux mémoires de certains de leurs compagnons, les traumatismes du passés offerts et partagés, essayant de s'échapper des scènes qui avaient une conclusion, mais pour eux, la fin ne pouvait signifier que la mort de leurs capacités à réfléchir et à pensés. Après avoir du survivre à l’effroi du Bastion d'Aldenus et au sac de Ottombe, ils eurent à naviguer sur ce navire dans une mer gelée. Tout n'était que trop rapide pour être compris à sa juste valeur. Tout n'étaient que des souvenirs de chacun, et pourtant. Cela laissa des traces.

Ce fut après avoir du combattre les pires peines, de leurs souvenirs les plus profonds, qu'ils furent soutenu par un Ja'Manil blessé, mais sauf. Ils eurent prit le temps de percer les voiles de brouillard, pour identifié les serviteurs de la malédiction. Les entités éthérés dévorant leurs intellects, furent vaincues à la force des efforts et des lames, et ce fut enfin la libération pour les Impériaux, qui purent rejaillir en ce monde qu'ils n'avaient jamais quittés. Si au jour luisant, tout débuta, c'est dans la nuit profonde que tout s'acheva. Ils reprirent alors consciences en ce bois isolés, déboussolés et glacés par le froid nocturne. Les grimoires furent volés, et Ja'manil attendait sur la stèle, dévasté par ce qu'il venait de se produire. Rentrant vers le campement Impérial, avec ce traumatisme, les Impériaux ne purent que sauver leurs vies au dépend de cet échec à remettre les grimoires. Sachant qu'ils retournaient à la guerre, avec la menace présence de Ka'gran pouvant ressurgir d'un moment à l'autre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   Ven 6 Oct - 1:18

Citation :
05/10/2017



"La fin d'une lourde tâche donne toujours un apaisement agréable. Celui ci était mitigé, alors que l'ombre de la guerre était toujours au dessus des esprits des Impériaux. Ils purent au moins grandement soufflé, et perdre l'impression d'une lame sous la gorge glissée depuis quelques semaines maintenant. Ce 05 Turdas de Soufflegivre, l'appel de Ja'Manil résonna en le début d'une nuitée qui semblait pourtant confortable. Tous étaient plus ou moins heureux de la dernière mission, et pensaient avoir encore du temps avant que le front n'avance, ou qu'ils eurent suffisamment de ressource pour attraper Armand désormais. Il n'en était rien. Il était temps de mettre le point final à ce qui avait été une sombre rumeur venant des fermes sur ce groupe de mages en gris apportant un savoir qui désormais, serait dévoré par celui qui pourrait s'échapper de la Prison noyée. Les différents maléfices furent nombreux : Contaminés, malédictions, ou énergies du passés qui n'eurent aucunes difficultés à se dresser contre ceux qui luttaient pour empêcher la libération d'un être dont l'on ne parle que dans les ouvrages honnit. Parce que rares sont les personnes acceptant de discuter de créatures et démons.

Sous les indications de l'Alfiq, ils firent marche avec la lanterne de vérité en direction de la grotte qui était désormais célébré dans l'histoire du Légionnaire Learchus et de son sacrifice. Hélas, malgré tout, ceux qui furent sauvés retournèrent se fourrer dans la gueule du loup. La journée n'était pas spécialement pluviale, mais plus ils approchaient du nord, plus il avaient différente sensation s’éveillant en eux. Des picotements dans les paumes, et l'impression parfois que les muscles de leurs corps sont détendu dans une eau qui légère qu'elle ne devrait pas existé. C'est dans une telle condition qu'ils durent retrouver après deux heures de routes l'entrée qui avait été de nouveau close par la Guilde des mages. Ceux ci étaient en piteuse état, depuis le l'endroit avait hélas récupérer de sa hargne après l'acte de la Dremora ayant été parjure de son maître. Ce que les Impériaux devaient désormais affronté pour pénétré à l'intérieur de l'édifice. Après une courte conversation avec les Mages, ils eurent vite fait d'user de la lanterne de vérité pour dévoilé le passage. Et de là, ils se figèrent une vingtaine de minutes.

Personne ne savait vraiment pourquoi, mais leurs propres furent incompréhensibles. Comme si ils discutaient avec quelqu'un, qui n'avait pas vraiment de sens à être ici. Une petite altercation eue lieu avec le Conseillé Lenors, qui s'acheva en lui bandant les yeux et en le rendant sourd. Conversant un instant, les Impériaux avaient visiblement compris quelque chose d'important, et c'est dans le sous-terrain qu'ils avancèrent, en faisant fit des faux gardiens. Les êtres osseux n'étant que des leurres, ils bravèrent le chemin de la grotte qui devenait de plus en plus ce sanctuaire oublié de tous, de nombreux marquages représentants des érudits et autres idéalismes du savoir grandissant. Les silhouettes osseuses dansaient sur les murs, alors qu'en vérité, l'on n'y voyait que des petits brumes comme une eau glissante. Ce qui aurait pu être magnifique, alors que des reflets marins dansaient sur les passages, si ce n'était pas aussi effrayant. Après un voyage à travers ce lieu qu'ils n'auraient préférés ne jamais revoir, l'entrée était toujours présente, mais le pire pour le moral, était que le cadavre du Légionnaire Learchus était toujours là. Son visage traduisant l'horreur qu'il avait vécu en se sacrifiant. Ja'Manil était là aussi, agonisant, laissant réalisé que sans ce passage rapide, il serait mort avant d'être sauvé quand le mystère des gemmes l'emprisonnant fut réglé.

Mais le choix suivant était l'un des plus difficile à choisir pour les Impériaux. Après les épreuves mentales et psychologiques subies pour arriver ici, ce n'était pas un combat mené par leurs corps, mais par leurs intellects même. La solution de facilité était de détruire les livres et de laisser ce fardeau à ceux des générations prochaines si ils étaient retrouvés une fois réapparut à travers Tamriel. Et après une longue conversation, ils eurent prit le rôle de ceux qui voudraient mettre fin à tout ça, en posant les grimoires sur le socle, pour achever une invocation bâclée. Au plus profond de la tanière, à où du magma, la chaleur devient fraîcheur. La lave devint une eau, aussi irréelle que lumineuse. Et au dessus de celle ci, le Dévoreur du Sous-savoir émergea de la Prison-Noyée, tuant Ka'gran apparue pour comprendre ce qu'il se passait. L'accusant d'une invocation sans la puissance nécessaire, il goûta quand même à la joie d'être dans le monde mortel, et s'en déroula l'un des combats les plus périlleux pour les combattants élites de la IXème Légion. Le résultat fut troublant, et malgré les lourdes blessures, le Dévoreur ne parvint pas à rentrer dans sa cage quand il fut acculé par les actions coopératives des Impériaux. Au devant de l'effroi, et parmi ce qui resterait dans leurs mémoires, comme un traumatisme marquant, ce fut le point final qui laissa Ja'Manil disparaît de nouveau, sa tâche accomplie. Bien conscient qu'un jour, il le retrouveront, mais plus jamais Tamriel n'aura à entendre parler, du Dévoreur du Sous-savoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation - Terminé] Savoir, magnifique savoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galatéa > Parce que voir et savoir sont deux choses différentes (fiche terminé)
» Il faut savoir se faire épauler [Terminé]
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» question sur : le savoir construit les hommezs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La IXème Légion :: [RP] :: Les dernières nouvelles :: Animation terminée-
Sauter vers: