La IXème Légion

JdR Strict - Militaire - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Animation] Des crocs et de la boue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: [Animation] Des crocs et de la boue   Jeu 24 Aoû - 14:14

"Un lieu si peu intéressant, qu'il fut rapidement abandonné. L'espoir de trouver des filons rare dissipé par le manque de volonté des mineurs et de leurs contre-maitres, abandonnant rapidement la mine pour se déporter vers des œuvres pouvant les enrichir véritablement. Désormais, les environs au nord de la Scierie du Brave ne sont plus observée par quiconque. Un terrain boueux, où y chassent les loups et autres bêtes plus effrayantes, certains auraient jurés y voir d'énormes araignées errantes parfois le long de roches sur les flancs des hauteurs. L'Est de la Plaine des tombes n'est pas un lieu convoité, et au retour, il ne rend en rien des raisons de s'y rendre sans avoir pour désirs d'être dévoré ou pire.

Toutefois, il fut bien forcé de devoir le maintenir en garde, maintenant qu'il ne s'agit plus uniquement d'un territoire inutile voir gênant. Si il s'agissait plus de simplement devoir faire attention aux bêtes, il est désormais important d'évité que les nouveaux habitants de ce lieu n'aient pour volonté de se déchainés sur les villages et fermes des environs. Sous le regard des militaires Breton, la fortification pittoresque Gobeline ne ressemble qu'à un tas de boue avec de nombreux pieux de bois en guise de mur.

S'acharnant à observer leurs moindres faits et gestes, la routine quotidienne de surveillance fini par devenir rapidement ennuyeuse, tout comme les denrées d'une qualité douteuse et plus rares encore. Les plaintes montèrent, mais il fut estimé qu'il n'y avait pas besoin d'envoyer autant de ressource que ça pour tenir un poste de surveillance d'un simple lieu de vie de vermine."




_______________________________________

Des crocs et de la boue.



Animation ouverte - Conflit/Batailles


"Avec l'ennui, les fantassins locaux ne trouvaient plus vraiment intérêt à se sentir sur leurs gardes. La vie au jour le jour devenait commune et morne, s'ajoutant la qualité des denrées qui devenait le point de préoccupation le plus important pour les surveillants de l'avant-poste de Belvue. Sous le commandement de Sergent Belvue, officier de moindre rang des troupes de Hauteroche d'arrière-garde, le campement devient de plus en plus tir au flanc et accroché au credo de l'officier qui disait : "Si on est derrière, c'est parce que ça chauffe devant." Résultat des problèmes de disciplines et de rigueur. Mais fils d'un Chevalier vivant en Bangkoraï, cela lui laissa une certaine facilité pour justifier son inaction.

Toutefois, cela fut la raison pour laquelle un vent de panique naquit dans le cœur des forces de surveillances, à la suite d'une patrouille envoyée pour vérifier la silhouette qui avait errer non loin du campement avant de disparaitre. Quatre jeunes soldats Bretons eurent la joie de s'y rendre, en pleine nuit. Un hurlement transperça le silence, alors que revient un unique survivant aux nombreuses éraflures, une flèche plantée dans la hanche. Après un instant pour s'en remettre, il expliqua la terrible vérité : Lui et les autres furent prit en embuscade par plusieurs gobelins, menés par ce qui semblait être un Orsimer. Celui ci prit une haute joie à enfoncer une hache dans le ventre du premier Breton qui approcha, avant que les autres ne s'enfuient. Mais un seul parvint à s'échapper.

La tension fut palpable les jours suivants et les troupes n’osèrent plus sortir de l'avant-poste. Gardant régulièrement les torches allumés dans un périmètre de sécurité autours de la miteuse tour de bois. Un cavalier quitta l'endroit deux jours après le meurtre, essayant de rejoindre Forge-Gloire au plus tôt pour leur expliquer la situation."


Carte de bataille:
 


Dernière édition par Vendimus Valérius le Mer 13 Sep - 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Mar 29 Aoû - 0:44

Citation :
28/08/2017



"Une journée catastrophique pour les Impériaux. Le 28 Morndas de Vifâzur, les forces impériaux sortir en nombre après un conseil tactique improvisé. La moitié de la IIIème Cohorte quitta le fort de Forge-gloire, en se divisant en trois points. Quinze légionnaires partirent pour la ferme des Guillots, quinze autres vers la pommeraie des Flantiers, tandis qu'une force d'une quinzaine de légionnaires et alliés partirent en direction du sud de la plaine des cocons, à l'Est de la plaine des tombes. Dans les terres  où la présence des Gobelins avait été constaté par les guetteurs Brétons s'occupant de surveiller le village immonde.

Il est sut qu'ils devaient abattre une patrouille gobelin, et faire état des forces des Gobelins ainsi que leur proximité avec l'avant-poste de Belvue, mais tout ne se déroula pas comme prévu. La patrouille fut décimée, mais plutôt que d'éclaireurs, ils n'étaient visiblement que des appâts, et les Impériaux furent frappés dans une terrible embuscade mené par des orques dirigeants les forces gobelines. Volés de flèches, et ruées dans leurs directions, la fuite fut particulièrement ardue et c'est une force brisée qui arriva jusqu'à l'avant-poste.

Les guetteurs Bréton mirent à mort les rares poursuivant ayant eut trop d'ambition avant d'être happés sous les flèches des archers sur les tours de guets, tandis que les trois légionnaires survivants, le lancier dunmer et les officiers Impériaux purent trouver refuge à l'intérieur des misérables fortifications en bois. La conversation avec le Sergent Belvue fut courte, avant que l'Orsimer de tête ne se montre au lieu. Bousculant un Légionnaire prisonnier pendant la fuite, il annonça son ambition de prendre le contrôle d'une grande partie de ce domaine humain, et que la capitulation seule empêcherait l'avenir qu'il prévoyait pour tout ceux se dressant contre lui : En décapitant le Légionnaire sous les yeux impuissants des forces en présence.

La guerre fut déclaré, et les Impériaux rentrèrent dans la défaite à Forge-Gloire. Tout les Légionnaires en faction dans les fermes furent rappelés d'urgence alors que divers messagers traversèrent les grands routes dans plusieurs directions. Alors que Fier-croyant restait secouée par les difficultés et les brigands. Voilà maintenant qu'une bataille risque d'apparaitre aux abords de la tranquillité du pommeraie des Flantiers."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Jeu 31 Aoû - 19:52

Citation :
31/08/2017



"Dans le début d'après midi du 31 Turdas de Vifâzur. Les troupes impériales se sont mises en mouvement. Se préparant aux déplacements vers le front dans la plaine des tombes, à l'Est de la pommeraie des Flantiers, la quasi-totalité de la IIIème Cohorte fut aperçue par les locaux dans une démonstration de force honorable, les couleurs de la IXème Légion levée fièrement par le Porte-étendard Moren et bien visible de tous. Les forces menés par le Centurion Kaldrak Voldrunil en absence de la Praetorian Valérius qui devait partir pour Haltevoie pour un prochain conseil. Toutefois, l'avant-départ ne fut pas de tout repos.

Les officiers supérieurs ont été vu avec quelques légionnaires partir vers le Pont pour rencontrer un aide de camp, et plusieurs légionnaires effectuant une étrange manœuvre. Ce qui s'avéra rapidement être une trahison, constatant qu'ils essayaient de faire grimper des Gobelins vers le haut du pont, le tout sous les ordres de l'aide de camp : Un Orque caché sous les tissus rouges. Du Clan Poigne de guerre. Découvrant alors l'identité des traitres ayant refusé toute autorité d'Orsinium avant de partir manipulé les gobelins. Les faux-Légionnaires se ruèrent alors aux combats et à essayer de faire grimper les gobelins pendant que les forces de la IXème Légion étaient partie vers le champ de bataille. Laissant Forge-Gloire un bref instant vulnérable par cet endroit le plus imprévu possible.

Un affrontement éclata alors, tandis que les gobelins s'accumulaient sur le pont. Nombreux furent ceux qui tombèrent quand la moitié des cordes furent coupés de différentes façons, mais cela n'empêcha pas le nombre de submerger les défenseurs dans l'attente que les renforts de la troupe d'arrière garde, ce qui ne fut pas de tout repos. Le sous-nombreux des Impériaux jouèrent en leurs défaveurs, et sous l'effet de la magie, les flammes permirent une retraite aux combattants mêmes élites, épuisés et blessés devant le surnombre. Ils se préparèrent en arrière du pont. Rejoint par les forces de réserve du Sergent Grifius, ils projetèrent leurs pilums dans l'amas Gobelin arrivant, décimant les rangs adversaires qui réussirent à infiltrer le fort, laissant une terrible défaite à l'Orque qui fut vaincu d'une flèche dans le torse.

La suite fut plus simple, et moins hurlante comme fut le brouhaha des gobelins et des ordres de la Praetorian à cause du chaos ambiant causé par l'invasion impromptue de Forge-Gloire. Le dernier Orsimer infiltré affronté dans un duel d'honneur le Légionnaire Rougegarde D'irshte, qui fit preuve de sa force au nom de la Légion et des Chantelames du désert, tandis qu'une escouade impériale s'occupait des gobelins sous le fort, pensant encore que l'on leur balancerait des cordes. La situation fut réglée par la victoire du Rougegarde et la fuite des gobelins, tandis que les corps étaient brûlés dans un coin approprié devant le Fort. Ce fut cette fois un échec des tentatives téméraires des Poignes de guerre.

Les Impériaux finirent par s'installer sur le front aux côtés du Guet de Belvue, se préparant sous les directives du Centurion Kaldrak, aux batailles à venir pour éradiquer les espoirs de l'Orque responsable d'une telle situation : Krayn, "Celui qui gagne". Sous les prières des quelques fermes aux frontières des lignes de batailles, espérant que rien ne déborde sur leurs terres et leurs familles."


Modification de la Carte de bataille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Lun 4 Sep - 23:38

Citation :
04/09/2017



"Dans l'après-midi du 04 Morndas de Âtrefeu, une troupe de Gobelin dirigée par un chevaucheur Orque Poigne de Guerre aura fait mouvement en direction de la Scierie du Brave. Les forces Impériales furent attaqués par des archers en position lointaine, dans un véritable et dangereux duels de tirs entres le campement Impérial qui subit dix minutes de harcèlement sans cesse. Les flèches volaient aux moindres mouvements, percutant les barricades impériales par nombre, avant de se taire quand il n'y avait plus de mouvements. Renvoyant difficilement quelques salves, inquiets de ne pas épuisés leurs réserves, la riposte Impériale furent timide, et l'Orque dirigeant l'assaut pensait avoir bloquer les Impériaux.

Jusqu'à ce qu'une formation serrée de pavois s'extirpa du campement dès l'ouverture des portes dans le cri d'ordres stricts, alors qu'ils avancèrent en position pour arrêté les nombreuses flèches percutant leurs scutums. Ils firent alors mouvement, en direction du sud-est, sous la pluie de flèche. Seul un Légionnaire ayant eut la malchance de recevoir un trait dans la gorge, abandonné sur la route par les autres, dans la dangereuse manœuvre pour partir au secours des bucherons de la Scierie du Brave. Et après une marche rapide, ils eurent le temps d'intervenir avant un massacre des bucherons locaux. Cela grâce au presque sacrifice de la patrouille du Sergent impériale Kavedius dont la plus part étaient déjà morts à l'arrivée des renforts.

La bataille fut terrible, alors que plusieurs lanciers dunmers se ruèrent vers l'Ours de guerre en compagnie de Lurhan Voldrunil. Petit à petit, l'avantage revint aux Impériaux quand la plus part des têtes pensantes furent éliminés des divers fronts de combats, seul un orc et une poignée de gobelin filèrent vers l'intérieur de la Scierie avec un tonneau et un étrange totem. Écrasant les pauvres et téméraires bucherons sur le passage, ils s'enfermèrent à l'intérieur, poursuivit par les impériaux. Après un temps de conflit, et le sacrifice d'un lancier Dunmer pour évité que le tonneau balancé dessus ne percute tout ses camarades en projetant son contenu corrosif, ils percèrent l'entrée de la Scierie en entrant en force. Pendant qu'à l'extérieur, les Gobelins fuyaient devant la victoire des Légionnaires.

Après un combat acharné à l'intérieur, la Praetorian, ses agents et Lurhan s'extirpèrent blessés et couverts de copeaux de bois et de sang. Les troupes Impériales se retirèrent en laissant les plus gravement blessés aux soins des troupes du Sergent Donovan qui sécurisa les lieux. Les bucherons purent se permettre de vérifié l'état des lieux, et il y eu un vent d'horreur en constatant que le bois avait commencé à moisir, ainsi que le sol, là où le totem avait été abandonné et brûlé avant que les dégâts ne soient trop lourd. Ayant visiblement échappé à un sabotage étrange et grave de très peu. C'est sur une victoire couteuse, que les Impériaux purent retrouver la sécurité du campement de guerre. Préparant surement leurs prochaines actions de représailles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Ven 8 Sep - 20:04

Citation :
08/09/2017



"Dans la journée du 08 Fredas de Âtrefeu. Les forces impériales firent une sortie dans la plaine aux tombes après de grande discussion tactiques aux remparts du campement Impérial. Des plans furent mit en perspective, et furent rediscuter encore et encore des possibilités et des objectifs, jusqu'à ce que l'un soit mit en avant : Pour préparer correctement le plan de bataille de Turdas, il s'agissait de maintenir une pression suffisante aux gobelins pour les focalisés sur l'idée que les forces armées désirent abattre le campement des bucherons gobelins. Préparer la futur diversion de Dulac demandait quelques ajustements, et après des remises en causes des manières, il fut décidé de la marche à suivre. Et le Sergent impérial D'irshte, fort de cette nouvelle responsabilité, rassembla les troupes dans une formation adaptée.

Après une trentaine de minutes de routes, la forte jointe de plusieurs légionnaires, de quelques archers du général Horkan et du mage de Lurhan Voldrunil, arriva aux abords du campement gobelin. Celui ci restant plutôt miteux, il était aisé d'imaginer diverses stratégies pour l'abattre en vitesse. Mais ce n'était pas l'objectif - Au lieu de ça, les Impériaux et les Orques tinrent la ligne de front suffisamment longtemps pour que divers actes de sabotages aient lieux. Une bataille éclata, difficile et hurlante des divers piaillements mêlés aux bruits des impacts contre les armures. Mais le résulta escompté prit forme, malgré les pertes - La tour n'était plus qu'un amas de bois en flamme. Les réserves de bois du camp, calcinés et réduites en tas fumant. Et le Contre-maitre Orque, laissé pour mort dans la masse.

Avant que la bataille ne tourne en massacre, une retraite fut annoncé par le bruit du cor résonnant. Les Impériaux prirent leurs morts et durent partir en vitesse. Deux légionnaires et un orque tombé, et la plus part des autres blessés plus ou moins gravement. Laissant derrière eux les cadavres des gobelins, bien plus nombreux, et les résultats du sabotages. Épuisés et leurs ressources vidés. Flèches, armes abimés, armures entaillés, c'est une troupe lasse et ayant enterré leurs corps qui revint au campement Impérial. Mais ce fut sous les applaudissements de ceux rester derrière en apprenant que la mission est réussie. Certains criant qu'enfin, ils renvoient un peu de leurs assauts sur les maudits Poigne de Guerre.

Le conflit se poursuit, alors que les forces se préparent de plus en plus à leurs positions respectives. Les plans sont préparés, et de plus en plus d'éclaireurs déployés en surveillance. Au moins deux escarmouches entres deux unités d'éclaireurs se tombant dessus furent déclarés, et un pauvre bougre n'ayant pas eu de chance, recevant une flèche dans le torse. Un conflit long, et pour l'instant, dans la boue et la difficulté pour avancer un peu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Dim 10 Sep - 23:30

Citation :
10/09/2017



"Dans le début de soirée du 10 Sundas de Âtrefeu. Ce fut la pluie qui secoua le domaine de Fier-croyant toute la journée, puis toute la nuit. La boue fut donc ce qui accompagna les soldats sur le front de la plaine aux tombes, déjà régulièrement désagréable comme endroit et rendu encore moins tranquille à cause du passage des armées et des batailles. La morosité s'installa dans les camps militaires et le bruit des toux et des éternuements furent bientôt plus nombreux que les bruits des entrainements et des cris des sergents. Mais bien que le temps ne fut pas glorieux, ce fut tout de même dans une telle situation que les Impériaux suivit de quelques chevaucheurs de Guar s'extirpèrent du front pour partir en direction du sud du bois d'Orkan. Les éclaireurs ayant repéré le départ d'une caravane vers le Totem putride, il était temps de finalisé les préparations pour la grande bataille à venir.

Après une heure à trainer dans la boue, la nervosité montante de ce qui allait être assurément une bataille, et alors qu'ils étaient en marche, un arrêt fut annoncé. Les deux officiers du rang discutaient ensemble, tandis que personne ne savait vraiment ce qu'il se passait, laissant grimper les nerfs doucement dans l'incompréhension de se retrouver exposer avec aucunes protections réelles autours. Les agents Impériaux faisaient leurs offices, et ce fut visiblement efficace pour éliminer des guetteurs gobelins sans une alerte. La marche reprit, et ils eurent à grimper de la pierre trempée, le plus vite possible, pour finir dans la boue de recoin cachés dans les hauteurs. Les minutes passèrent, sans que l'affrontement ne puisse débuté. Couvrant leurs armures de boues, il fallut attendre qu'ils arrivent sur le passage, écoutant, retenant leurs bruits et leurs craintes.

Finalement, l'embuscade eue lieu. Les gobelins furent surpris par la ruée des Légionnaires venant de leurs deux flancs, et furent percuté par les amas de boucliers. La route bloquée par un agent Impérial jouant de quelques flammes pour les effrayés. Pendant le conflit, l'Orque s'occupant de la caravane fut tué par l'agent Rellicus après avoir souffler dans son cor. Alors que le conflit tournait lentement à l'avantage des Impériaux, quand le Centurion Kaldrak rallia les troupes au moral chavirant à cause de la mort violente d'un Légionnaire et du temps misérable, un sifflement arriva en échos soudain. Et une pluie de flèche s'écrasa sur le champ de bataille. Habitué et entrainé à ce genre d'évènement, les Impériaux réagirent et n'eurent aucunes pertes, si ce n'est quelques blessures. En formation pour supporter de tels tirs, ils virent alors les gobelins restant être happés par les tirs de leurs camarades, finissant par s'enfuir rapidement pour les quelques survivants.

La cavalerie sur leurs Guars s'écrasèrent sur les archers plus loin. Le temps offert fut suffisant pour mettre le feu à la caravane malgré la pluie irritante, et ayant bien des difficultés à le faire. Ramassant leurs blessés et leurs morts, les Impériaux quittèrent le champ de bataille en laissant derrière eux ce qui pouvait ressembler à une miteuse victoire. Les résultats n'étaient pas fameux : Quelques pertes, pour des ressources faibles et fragiles ramassés, mais ce n'était qu'un pion pour focalisé les orques vers le sud. Alors que la bataille pour le campement avancé de Gruk se préparait, toutes les pièces furent alors en place."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Mer 13 Sep - 2:34

Citation :
12/09/2017



"Au crépuscule du 12 Tirdas de Âtrefeu, fut le jour du plan établit au conseil de guerre Impérial. Les derniers jours furent consacrés à sa mise en place, et le campement impérial était en véritable mouvement pour une opération d'une grande ampleur. La quasi-totalité de la IIIème Cohorte se préparait à faire marche sur l'ennemi en usant des stratagèmes des tacticiens, bien que tout le monde espéraient que tout tiendrait la route. Comme disait le vieil adage "Il n'existe pas de plan qui survive au contact de l'ennemi." Mais si cela fonctionnait pour eux, c'était le cas pour leurs ennemis. Et quand le Chevalier Banneret Dulac, et les troupes du Seigneur Malicorne vinrent à la rencontre des Impériaux, la plus part des troupes étaient déjà en place et en manœuvre.

La bataille du Fracas de pierre débuta au sud du campement avancé de Gruk, quand une troupe de Daguefilante mêlée aux renforts impériaux s'attaquèrent au campement des bucherons gobelins. Après les dernières actions, ceux ci s'y attendirent presque et déplacèrent en vitesse les forces vers le sud, qui étaient prêtes à partir défendre leurs caravanes. La diversion était de mise tandis que les troupes tâchaient de survivre en ayant le moins de perte possible. Au final, une dizaine furent blessés, et seulement quatre des leurs périrent pendant le conflit très vague. Après les hargnes des premières frappes, le combat fut plus mou et lent comme l'escomptaient les officiers peu désireux de s'avancer dans une bataille trop couteuse. Mais l'objectif restait le même, car pendant que l'attention était ailleurs, le gros des forces armées marchaient vers le nord.

Après les discourt entrainant des officiers Vendimus Valérius et le Chevalier Dulac, Brétons et Légionnaires marchèrent ensemble. Les forces de la maison Malicorne représentant Hauteroche et la parole du Haut-Roi sur le front s'ajouta aux fiers et disciplinés Légionnaires impériaux luttant pour un espoir d'une Tamriel meilleure au "cœur battant". Rejoignant le nord, ils formèrent une véritable forteresse de bouclier en pensant que les gobelins chargeraient comme la plus part du temps. Mais les deux camps finirent par se fortifiés les uns et les autres de leurs côtés. Les Orques Poigne de Guerre avaient toutefois un avantage certains : Quand ils se mirent à tirer au trébuchet vers les forces coalisés, le choix de rester de retrait disparut. Il fallait avancé.

Des murs de bois et de pieux furent dressés, laissant le choix aux attaquants de s'empâlé eux même en chargeant ou de s'arrêté pour se faire tirer dessus par les archers gobelins. mais le choix fut rapide. Un mur de bouclier s'interposa devant les flèches adversaires, tandis que les archers Malicorne décochaient pour assurer la couverture des fantassins vétérans passant les brèches ouvertes dans les barricades de pieux grâce à différents sorts. Ainsi, entres les flammèches recouvrant herbes et bois brisés, les hurlements et les fracas des armures furent mêlés pour le conflit le plus sanglant de la Bataille du Fracas de pierre. Une dizaine de légionnaire fut tués, et plusieurs brétons massacrés. Les blessés furent nombreux et reculés tandis que tous firent de leurs mieux pour avancer. Une pierre du trébuchet s'écrasa au milieu de la bataille, et quelques recrues parlent encore de l'état du corps des pauvres l'ayant reçu.

Après une heure de conflit, la percée fut une réussite. Extrêmement difficile, mais triomphante, et seuls les moyens éléments des deux forces coalisés furent envoyés au campement même pour s'assurer de sa destruction. Ce qui fut plus compliqué que cela. Là-bas, les chevaucheurs d'Orsinium avaient reçu une forte résistance de nombreux Poignes de guerre. Le Général Horkan gro-Torkan lui même était en périlleuse situation. Les Impériaux ne purent concéder à abandonner cet ami de la Légion, malgré un débat rapide sur sa situation catastrophique. Et ce fut au prix du sacrifice du Sergent Gardius, vétéran de Cyrodiil et élément important de la IIIème Cohorte, que le Général fut sauvé. Après une salve de flèches vers les hauteurs après demande de l'agent impériale Ishtyh, la bataille fut arrêté par un évènement inattendu.

Une onde de choc étrange, d'un rouge inquiétant, traversa les hauteurs des roches au dessus du campement. Après un grave grondement incompréhensible, des pierres chutèrent en annonçant que le reste des hauteurs s'écrouleraient bientôt sur le campement. La retraite fut annoncée et tout le monde quitta le campement, alliés ou ennemies. La bataille s'acheva sur la destruction du trébuchet par le fracas des pierres, et le sauvetage d'Horkan. Bien que le prix en vie fut couteux et qu'il n'y eut pas de gain de territoire avancée, la bataille fut une victoire difficile. Fantassins de Malicorne, et Impériaux se réjouirent ensembles de la survie et de la réussite. Et ainsi, alors que la nuit finissait par tomber, elle ne fut plus qu'occuper par ceux soignant les blessés et ceux récupérant les corps sur le champ de bataille morne et boueux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Ven 15 Sep - 22:15

Citation :
15/09/2017



"Dans la journée de Fredas 15 de Âtrefeu, un conseil militaire mineur eut lieu aux barricades alors que la vie du campement continuait habituellement. Le Sergent D'irshte, la Praetorian et deux agents Impériaux étaient installés contre une caisse sous une bâche protégeant les cartes de la pluie, en réfléchissant sur les méthodes les plus logiques pour parvenir à mettre à mal les projets des gobelins avant les batailles les plus difficiles. Si le sud restait libre mais sous strict surveillance, il était pour tous d'une grande importante de porter un coup de dague dans le cœur des problèmes au nord : La mine abandonnée et ses ressources semblaient être accessible pour une offensive Impériale sans personne pour intervenir. Et ainsi, une troupe Impériale fut monté avec l'équipement nécessaire pour saboté la dite mine en cas de difficulté.

Une pluie tombante tout le long de la journée fut porteuse de l'humeur maussade des fantassins en marche. Dans la boue glissante le long de leurs bottes, ils furent une longue route jusqu'à cet endroit isolé à côté de la montagne séparant les routes nord de la plaine aux tombes, à la grande joie des villages du nord ayant conscience qu'il y à une guerre juste au sud. L'entrée de la mine n'était pas déserte, plusieurs gobelins occupés à ramasser des grands sacs pour les déposés dans une caravane pour un départ rapide vers l'est. Après quelques manœuvres de leurs agents, les Impériaux purent massacrés les gobelins s'occupant de leurs affaires sans qu'aucun n'arrive à s'échapper vers différentes positions. Inspectant rapidement leurs ressources tout en sécurisant le périmètre. L'Agent Kelarthys fit une affreuse découverte en ouvrant les sacs de cuir. Nez à nez avec un énorme œuf d'araignée géante.

La mine était clairement infestée, et malgré le peu de volonté d'Ishtyh, peu envieuse de se retrouver confrontée à sa phobie dans un lieu clos, les Impériaux firent marchent à l'intérieur de la mine pour découvrir la manière dont les gobelins pouvaient bien parvenir à survivre avec les œufs des araignées. Quittant la pluie, ce ne fut pas pour un lieu plus agréable. La puanteur présente suffisante pour faire tourner l’œil, ce fut une preuve de courage de mettre la tête dedans en sachant ce qu'il pouvait s'y trouver. Les passages de la grotte ne semblaient pas spécialement couverts de toiles. Des torches entretenues illuminant jusqu'à la première salle. Des gobelins piochant la roche sans véritable raison que provoquer du bruit. Mais quand deux furent tués avec violence, et les fracas arrêtés. Le groupe fut attaqué par des araignées massifs tombant du plafond, et vraisemblablement aveugle.

Le Légionnaire Brian fut tué pendant la confrontation affreuse. Un trou béant et avec quelques restes de chitines dans la plaie. Les bêtes furent acculées et vaincues après bien des plaies et des crises de peur. Ceux qui n'étaient pas capable de poursuivre furent laissés derrière, et le reste du groupe poursuivit l'Orque qui était rapidement parti quand les gobelins furent tués. Ils passèrent le long de nombreux passages, moins lumineux, et couverts de nombreuses toiles. De minuscules araignées errantes au sol. Et le fond de la mine fut traumatisant. L'énorme reine en transe restait étalée tout au bout, dans une grande salle couvertes d’œufs et de ses enfants errants. Un pauvre Bosmer captif "discutant" avec, qui fut par le plus grand étonnement de l'Orque, sauvé par les Impériaux. Fuyant la mine après une stratégie habile, et poursuivit par les araignées, les piliers de la mine furent sabotés et ravagés, l'entrée s'écroulant au passage sous le poids insupportable du plafond mal entretenu. Rentrant au campement Impérial avec l'Orque ayant trahit Krayn, et le Bosmer inconscient, cela ne laissait que de nombreux mystères pour ce qu'il se passe dans le Nord de la plaine."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Lun 18 Sep - 23:29

Citation :
18/09/2017



"Dans la journée du 18 Morndas de Âtrefeu, les Impériaux revinrent couverts de boues, de sang, et d'écorchures. Ils venaient de revenir au campement, deux fois moins nombreux qu'à la venue. Et avec le morne sentiment d'avoir échoués quelques parts. Tous étaient blafard, et certains se laissaient aller à user de leurs rations de bières et de quelques victuailles. Les aides de camps leurs offrirent quelques rations de qualités supérieurs, pour se remettre de ce qu'il venait de se dérouler, et les lanciers Dunmers rentrèrent dans leur coin, l'un manquant à l'appel, ce qui reste très rare pour la troupe élite suivant Lurhan. Visiblement, la mission ne s'étant pas déroulée comme prévue, les Impériaux subir un revers et furent obligés de fuir, dans une défaite sanglante et couteuse pour échapper à l'éradication sur le champ de bataille. Tel reste les aléas de la guerre, lorsque les choses tournent mal.

C'était dans le début d'après midi, que la troupe du Sergent Kavedius, et les guerriers de Lurhan en compagnie de la Praetorian et d'un agent impérial furent en route vers le sud du front. En direction du Totem putride gobelin. Trouver des informations restait la clé de joute, et désormais que le nord ne restait qu'un champ de ruine avant les postes arrières des créatures adverses, il s'agissait de comprendre quel projet pouvait bien être préparé derrière cet accumulation de déchet le sud-est. Comme si la terre rendait ses derniers souffles de vies. La boue spongieuse, remplie d'eau par une pluie gênante ayant fait subir une route désagréable et rendu la toux et les éternuements cachés comme ils pouvaient aux Légionnaires . Ce fut aux abords du territoire gobelin qu'ils virent tout ce qui pouvait être observer : Une tente étrange, des sacs rapportés à l'intérieur. Des mineurs se préparant à partir pour le totem, autours d'un contremaitre Orque. Et des cages, qui étaient loin d'être vides.

Le plan était simple - Partir pour la tente, récupérer les informations, délivrer les prisonniers, et revenir au plus vite avant d'être débordés par les rassemblements gobelins. Et quel épreuve, les environs puants d'une odeur rentrant à même l'esprit pour le dévorer et lui faire subir les plus caprices de l'estomac, deux légionnaires vomirent quand il fallut venir jusque là-bas dans l'urgence, car ce lieu était comme une fausse aux rejets gastriques, et encore plus sale. Les troupes se préparaient pour la sortie, mais un imprévu eu lieu : Un gobelin ne fut pas happé par l'intervention rapide des quatre Impériaux en avant, et il quitta le combat pour aller prévenir le campement. Sous le manquement d'un seul gobelin suite à une faute, tout les autres se rassemblèrent, prévenu de la menace qui venait, et sonnèrent le cor de guerre. Les Orques réagirent promptement, et un conflit débuta entre les Impériaux et les Gobelins dans un sous-nombre évident. Essayant de reculer, alors que Lurhan s'extirpa de la tente avec un chaman inconscient et une immonde peau humaine rapiécée, tout le monde annonça la fuite, mais elle fut plus difficile que prévue.

Les flèches tombaient de plus en plus, à mesure que les hauteurs furent infestés de gobelins. La formation fut brisée, trop lente, pour tenté le tout pour le tout : Alors que la Praetorian fit venir la foudre, et que le Khajiit était visiblement en train de livré un baroud d'honneur au milieu des bêtes pour en retenir une poignée, les Impériaux partirent rapidement, poursuivit par les tirs et les gobelins. Vingt minutes de courses poursuites dans la boue et les restes des champs de batailles, avant de pouvoir s'extirper de là. Cinq Impériaux massacrés dans le mouvement, ainsi qu'un Lancier. Leurs cadavres abandonnés derrière, et trainés pour rejoindre le Totem putride. Bien qu'ils revinrent et interrogèrent un sacré moment le Chaman avant qu'il ne périsse pendant l’interrogatoire. Ils eurent de nombreuses questions : Qu'est-donc le Vrai-corps incarnant le Cœur ? Que signifie les runes étranges sur la peau humaine ? Pourquoi les Gobelins seraient immunisés à l'idée d'être aspirés par le dit Corps ? Une défaite sur le plan militaire et tactique, mais toute fois, elle pourrait être comblée par une expertise correct. Et la Praetorian annonça alors le nom de Yargol, et l'urgence de retrouver le vieux sage d'Orsinium."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   Hier à 0:37

Citation :
23/09/2017



"La journée du 23 Loredas de Âtrefeu fut mouvementée. En effet, après la dernière défaite Impériale aux abords du Totem putride, et les différentes escarmouches inutiles, il fut temps pour les forces coalisés d'agir avec brutalité. Les plans furent établit pour une avancée sérieuse. Loin d'être du niveau de l'attaque du campement de guerre de Gruk, ce fut aux troupes de Daguefilante d'abattre le campement de Bucheron maints fois attaqué, soutenu par les guerriers de Gro-Torkan et les lanciers de Lurhan. Le plan de bataille établit, les forces Impériales, bien qu'une partie de la cohorte soutenait l'assaut avec les escouades Kavedius, Dracinius et Donovan, devait s'occuper d'une partie plus hasardeuse. Effectivement, la troupe d'élite du Sergent D'irshte avec le Légionnaire Ag'matir, en compagnie du Conseillé Lenors, de la Praetorian Vendimus, et de l'agent Ishtyh, partirent pour le Bois d'Orkan. Une petite forêt dense usée par les Gobelins pour en assurer le contrôle par les éclaireurs Impériaux. Mais rien ne tourna vraiment comme prévu.

Arrivant à l'intérieur du bois, progressant de plus en plus, avec les éclaireurs en pointes dispersés autours du cheminement Impérial, qui s'arrêta au premier son gênant sur le chemin. Un hurlement. La stupeur prit les troupes qui firent une halte, et essayèrent de situer ce qu'il pouvait bien se passer, surtout quand Ishtyh fit constaté en revenant de son exploration qu'elle avait retrouver un bras d'un éclaireur. Arraché. Alors que la tension montait lentement et que les idées étaient mises en perspective, un éclaireur blessé quitta les fourrés. Mais y fut bien vite ramené par une énorme patte blanche qui le glissa lentement vers les broussailles dans une trainée de sang. Une flèche du Khajiit suivit, et s'extirpa de là, une énorme araignée blanche et aveugle. De la même espèce que les araignées de la mine.

Rapidement, les Impériaux furent encerclés. Des Gobelins installés sur les araignées agitant des perches avec des cloches pour les dirigés. Le combat s'engagea pour une survie désespéré face à d'ignobles bêtes. Les Gobelins avaient beau être désarçonnés pour la plus part, leurs montures ne semblaient pas envie de les dévorés. Ni de les défendre. C'est comme si ils n'existaient absolument pas pour les choses qui affrontaient les légionnaires. Ishtyh profita d'une ouverture pour partir et remplir sa mission : Découvrir pourquoi les gobelins en étaient protégés. Ce fut alors avec acharnement que les Impériaux furent vainqueur, au prix de la vie d'un Légionnaire ayant eu la tête arrachée. Cependant, la situation risquait vite de dégénéré, des bruits de cloches en échos par dizaines autours du groupe. Ils prirent la décision de s'enfuir, pendant une dizaine de minutes, à la recherche d'une solution. Jusqu'à ce qu'entre un haut arbre et une roche massive, s'écrase une énorme pierre qui bloqua l'accès. Enfermant les Impériaux face aux araignées et aux gobelins amassés devant eux.

Alors qu'ils cherchaient une solution, et que l'araignée au dessus d'eux fut brutalement congelée par Lenors, les autres au milieu des gobelins furent prises de frénésies d'un coup. Juste après qu'Ishtyh au loin acheva l'Orque qu'elle avait découvert. Le second maitre Orque était au milieu de la foule agressant les Impériaux, et du lutter pour garder un peu de cohésion. Lenors avant dépensé son reste de magicka pour fissurer la pierre ayant chuté, et créer une ouvrir pour s'enfuir. Tandis que les légionnaires évacuaient. Ag'matir, Vendimus et D'irshte firent une percé de fortune pour atteindre l'Orque. Avant d'être évacués, tous blessés dans ce contact trop téméraire, ils eurent le temps de l'abattre après une vingtaine de minutes d'acharnement. Ce qui eut l'effet, de laisser les araignées souffrir, se tordre, et devenir de plus en plus maigre et rachitique. Avant de ne laisser que des cadavres derrières elles. Les Forces Impériales rentrant au campement, avec leurs blessés et leurs morts, ce fut une réussite difficilement arrachée. Alors que les forces du Penitus Sicarius elles se mirent à rôdé dans le Bois d'Orkhan, en quête des survivants gobelins et des orques pouvant y revenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Des crocs et de la boue   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Des crocs et de la boue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marche Croix-Bossales sort des flaques de boue et des piles d\'immondice
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» Petit bain de boue ? (Épreuve d'immunité)
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La IXème Légion :: [RP] :: Les dernières nouvelles-
Sauter vers: