La IXème Légion

JdR Strict - Militaire - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Récit] A côté d'une carte, dans les affaires d'Aime-Rôde, un petit carnet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shenzy

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 10/11/2016
Age : 30
Localisation : Dans ma tête, promi

MessageSujet: [Récit] A côté d'une carte, dans les affaires d'Aime-Rôde, un petit carnet.   Dim 13 Nov - 14:37

La première bataille et la première victoire de Rôde.

Gloire ? Fierté ? Un sentiment de satisfaction ? Rien de tout cela...
En réalité, Rôde se sent morne, triste et frustrée. Les blessures et la douleur physique qui en résulte ne sont absolument rien comparé à la souffrance que Rôde ressent à cet instant.

Rôde est responsable à présent. C'est cela l'armée. Rôde voulait tellement savoir, Rôde s'est engagée pensant pouvoir traquer d'autres proies, chasser les Daedras, les membres du culte du ver, et surtout, libérer les peuples quels qu'ils furent. C'était le cœur gonflé d'espérance que Rôde était partie, elle savait qu'il y aurait des gens à supporter, des ordres à tenir, mais elle était prête à sacrifier une partie de sa liberté assurer celle des autres.

Tout est partit de ce seul ordre que Rôde n'a pas su tenir, Rôde est trop stupide pour l'avoir ne serait-ce que compris. Par la suite, ils lui ont tous rappelés qu'il fallait tantôt suivre les ordres à la lettre, tantôt ne pas les suivre aveuglément... Même si tout le monde en veut à Rôde, personne ne sera à la hauteur de la haine qu'éprouve Rôde envers elle-même.

Ce serait tellement facile d’accuser les supérieurs, les autres légionnaires, Urgoth ou même son armure trop lourde pour elle... Mais toutes ces pensées n'apportent aucun réconfort à Rôde qui se sait être la seule responsable.

Ici, Rôde ne décrira pas la bataille car elle n'était pas dans sa tête ce soir là, le Chat-Affamé y était à la place.

Après être rentrés au campement, Rôde ne trouve pas le sommeil et décide alors de s'allonger dans l'herbe et d'adresser son regard directement à Jode et à Jone, de sortie pour l'occasion.

Urgoth rejoint Rôde et s'allonge sans un mot, nous n'avons plus besoin de ça, il est trop tard pour les paroles. Rôde aurait préféré rester seule pour ce soir et doit se mordre les lèvres pour empêcher la tristesse de s'échapper de ses paupières. Il sent encore le sang et lui rappelle la triste victoire.

Non, si c'est cela l'armée, alors Rôde ne veut pas. Tant pis pour Urgoth ! Rôde sera partie au loin bien avant demain matin. C'est décidé !

"Dis, c'était quoi ta plus belle partie de chasse ?"


Rôde ouvre tout grands les yeux et une idée très séduisante traverse le pessimisme. Un souvenir arrive alors et réconcilie presque directement Rôde avec son Chat Affamé intérieur.

"La chasse aux Trolls !"

Le sourire s'était entendu jusque dans la réponse.

C'était il y a quelques temps à présent, dans la jungle entre Val-Boisé et Elsweyr. Une jungle profonde où la lumière du soleil ne parvient même pas à toucher le sol alors qu'il est à son zénith.


La graisse de troll était une denrée très rare à ce moment là, très précieuse, et du même coup, très chère, Rôde en avait pris un peu pour savoir très exactement à quoi ça ressemblait et à quoi elle devait s'attendre. Rôde était alors en passe de devenir une grande chasseuse, mais ça, elle ne le savait pas encore. A l'époque, elle était surtout recherchée pour avoir volé des pommes et avoir vendu de fausses potions pour se soigner de la lycanthropie. C'était étrange car la même mixture avait marché pour Rôde quelques mois auparavant. Tout cela pour dire qu'un peu de vie au grand air, loin de la ville, lui ferait le plus grand bien.

Le troll est une bête monstrueuse, plus grande même qu'Urgoth, et plus puante, c'est dire ! Ça possède trois yeux, de la fourrure et ça sait très mal se cacher. Ce n'est pas une bestiole très intelligente, mais c'est largement compensé avec sa force, sa résistance et, ce qui a coûté la vie de nombreux chasseurs, sa capacité de régénération.

Au début, Rôde s'était contentée d'observer, de bien observer. Le Troll faisait des allées et venues de sa caverne à son coin de chasse, de temps en temps dans la journée, il allait se désaltérer dans la rivière, des fois il trouvait une copine avec qui il procréait ou se battait.

Chaque matin, Rôde se levait avec lui, et tous les soirs, elle l'accompagnait presque pour son coucher. Finalement, sa proie lui était toute connue, il ne restait plus qu'à passer à l'action. Mais par quel angle attaquer ?

L'idée de droguer la viande était séduisante, elle l'avait déjà fait par le passé. Cela signifiait cependant de devoir chasser un autre animal et de l’enduire de poison en espérant que le troll soit suffisamment charognard pour manger une chair avec une odeur particulière.

Lui trancher la gorge n'était pas non plus une solution. La carotide était malgré tout un organe résistant et s'il était possible de trancher celle d'un homme rapidement avec une bonne lame, ce ne serait certainement pas le cas d'un troll, et mieux valait ne pas louper son coup.

Quant à l'arc, l'arme de prédilection de Rôde, c'était malheureusement exclu aussi. Le cuir est beaucoup trop épais pour qu'une petite flèche ne soit autre qu'une gêne, et lui tirer dans l’œil était le meilleur moyen pour énerver un troll... Encore que ...

Alors Rôde vint de bon matin devant la caverne du Troll, dès qu'il fut dans la ligne de mire de Rôde, elle plongea la pointe de sa flèche dans son poison anesthésiant. Il ne suffirait certainement pas à l'endormir mais serait peut-être suffisant pour l'étourdir un peu, rien qu'un peu.

Rôde avait visé la jambe et avait touché le genoux. Rapidement, elle encocha une seconde flèche qui vint se ficher dans la cuisse. Le hurlement de colère qui en suivit fit trembler Rôde d’excitation.

Le troll sortit de sa caverne et n'eut que le temps de poser ses trois yeux furieux sur une Khajiit qui s'enfuyait à toute allure. Il la poursuivit, écrasant tout sur son passage, fulminant de colère. Rôde, rapide à la course, se retournait de temps en temps pour lui tirer encore des flèches dans les jambes afin de ralentir sa course. Ce petit manège dura un peu, Rôde commençait à s'épuiser quand le troll tomba sur ses bras. Malheureusement, il semblait toujours pouvoir se mouvoir mais il était incapable de soutenir une course. C'était parfait.

Rôde leva les yeux et fouilla le feuillage du regard. Juste ici, encore quelques mètres et ce serait bon. Le troll s'était emparé d'un tronc d'arbre qu'il envoya sur Rôde qui l'esquiva de justesse, cette petite course avait un peu émousser ses réflexes et il fallait mieux en finir vite ou le poison qui anesthésiait ses jambes finirait de faire effet.

Rôde se posta sur un arbre de l'autre côté de la clairière, hors de portée, banda son arc, visa un point bien précis en direction du soleil, retint sa respiration, et lâcha la corde. La flèche siffla et vint heurter une jarre suspendue qui déversa son contenu sur le poil du troll à bout de nerf.

C'était le moment d'en finir, avec une pensée sincère pour la pauvre créature, Rôde frappa deux pierres l’une sur l'autre et embrasa une de ses flèche pourvue d'un linge imbibé de graisse de troll. Ignorant la brûlure qu'elle s'était faite dans l'opération, Rôde encocha, banda, visa, et tira.

Le troll fut rapidement perdu dans les flammes, il lutta un instant mais le poison anesthésiant coulait toujours dans ses veines. Dans un dernier cri, le troll s'effondra.

Contrairement aux Trolls, Rôde compense sa faiblesse physique par une intelligence toute personnelle.


Cette histoire de troll ne comporte aucune morale, aucune pensée profonde pour la situation actuelle, juste la satisfaction de se remémorer une de ses plus belle chasse de l'enfance. Urgoth s'est mis à ronfler à peu près à la moitié de l'histoire. Rôde pense que si elle est capable d'abattre un troll, ce n'est pas l'armée qui devrait lui faire peur.

Avec une douce amertume, Rôde se dit qu'elle devait rester dans l'armée impériale, elle avait une dette envers eux désormais. Rôde ne s'en irait qu'une fois qu'elle l'aurait payée.

Rôde se jura qu'à partir de dès à présent, elle serait irréprochable !

... Sauf peut-être en ce qui concerne l'uniforme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Récit] A côté d'une carte, dans les affaires d'Aime-Rôde, un petit carnet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wrestlemania II : CARTE DU SHOW !
» Carte l5r
» Carte des Terres du Milieu
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Carte de Terre de Fangh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La IXème Légion :: [RP] :: Textes et récits-
Sauter vers: