La IXème Légion Impériale

JdR Strict - The Elder's Scroll Online
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Animation] Sang-bleu

Aller en bas 
AuteurMessage
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: [Animation] Sang-bleu   Mer 7 Fév - 2:06


_______________________________________

Sang-Bleu


Animation ouverte - Intrigues/Batailles
En Colovie - Autours du Camp de guerre Javius.

"Le camp de guerre Javius, cœur de la IXème Légion en Colovie, dans les terres épargnées par la puissante guerre des trois bannières. D'ici, de nombreuses opérations furent menés par les Valérius, Père comme Fille, pour affronter divers maux dans une Cyrodiil tourmentée par les batailles sanglantes et les conflits injustes. Malgré l'apaisement du conflit tamriellique, ils n'en restent pas moins à l’affût des problèmes et des conflits potentiels. Depuis la défaite de l'Ordre du Serpent protecteur, et le retrait des forces actives de la IXème Légion des terres de la Glénumbrie, les Impériaux gardèrent un contact simple depuis le fort de Forge-gloire en Hauteroche. Et depuis deux mois, ses principales occupations furent diplomatiques, politiques, et militaires – Escortes de civils en fuites, de caravanes marchandes, et autres banalités. Deux mois passèrent, dans la simplicité de la vie en Colovie, pendant que le monde évoluait dans le sens des nombreuses histoires par delà les terres. Mais les rapports s'accumulèrent, et la vue de la Praetorian Vendimus Gloria Valérius ne se porta plus sur les territoires alliés de Hauteroche : Des ennuis débutèrent à la sortie d'un vaste col dans les montagnes, menant aux chaudes terres d'Elsweyr. C'était vers les sables des Khajiits que la Légion irait.

Cependant, tout ne débuta pas comme prévu. Faire les déplacements d'une troupe de guerre pour empêcher un conflit d'envergure et des potentiels pillages, n'est pas de tout repos. Tandis que l'Ambassadeur Aldmeri Cirmo se pressait dans les terres d'Alinor pour comprendre la situation et essayer d'empêcher un sac de quelques villages coloviens hors du conflit, s'enlisant dans les trames politiques et les preuves à rechercher face aux responsables de cette affaire, les Impériaux préparaient leurs déplacements de même vers le village de Souffle-truffe, où l'ambassadeur Davian les attendait. Cela nécessitait de nombreux composant simples pour déplacé tout un tas d'hommes et des femmes envieux de faire leurs parts, tout en les maintenant dans un état de combativité et de vie convenable. Ainsi, les semaines se préparèrent à n'être que des amas d'organisation et de grognement disciplinaire envers ceux qui pouvaient toujours faire n'importe quoi au milieu du campement. Et tandis que de tout les côtés, le cheminement vers un conflit se préparait, l'absence d'une caravane de ravitaillement aurait pu paraître dérisoire, et pourtant.

L'intendant Myerus ne s'était pas donné la peine d'expliquer pourquoi la caravane remplie d'affaire de ravitaillement militaire n'était jamais arrivé, expliquant sans cesse qu'il sera bientôt là et qu'il ne fallait qu'attendre un peu, qu'il se chargeait de tout. Si cela convenait les deux premiers jours, la note glissa entre les mains de la Praetorian Valérius qui réfléchit quelques instants à la situation. N'y à t-il plus propice pour se faire une petite richesse que de détourné des matériaux d'usages militaires pour les revendre aux innombrables et tristes groupes de brigands et de mercenaires pilleurs dans la vaste étendue d'une Cyrodiil meurtrie ? Il s'agissait là sûrement de contrebande, ou d'un cas flagrant d'incompétence abusive. Et alors qu'elle rangeait les ouvrages et les cartes de Rawl'Mriss en s'étirant, sa première pensée fut de se dire qu'il serait peut-être bon de travailler un peu dans les enquêtes et vérifications internes à ses forces, que cela l'occuperaient différemment. Sans savoir vraiment vers quoi elle se tournait et les implications de cette histoire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Sang-bleu   Mer 7 Fév - 2:10

Citation :
06/02/2018



"Le 06 Tirdas de Clairciel, la Praetorian discutait devant la demeure des officiers du camp de guerre Javius. Le sentiment d'être en Colovie lui revenait chaque matin comme un plaisir agréable après une année entière en Hauteroche. Le campement avait l'air à son regard, plutôt convenablement bien entretenu, mais elle se fascinait toujours de voir à quel point des soldats peuvent mettre un désordre aussi organisé. Des myriades d'hommes et des femmes se perdant, se retrouvant, déplaçant du matériel, et d'une manière parfaitement incompréhension, accomplissaient les tâches du jour qui leurs étaient dévolues. En compagnie du Légionnaire Bonus et du Centurion Cyress, elle avait convenue de l'occupation du jour. Au lieu de rester des nuits durant devant des cartes militaires, pour prévoir et réfléchir aux conditions tactiques, ils iraient enquêté sur cette étrange affaire concernant l'intendant Myerus et cette caravane disparue. Une pointe d'inquiétude venait régulièrement lui titiller l'esprit en lui faisant comprendre intérieurement que ce n'est peut-être pas aussi simple que ça. Accompagnée de ses deux camarades, elle prit sur elle de marcher le long du camp de guerre dans son armure scintillante d'or, reflétant son rang et son statut. Et c'est à travers le campement, qu'ils se dirigèrent vers le lieu où se réunissent les intendants impériaux dans les vestiges d'une vielle tour de pierre brisée.

« Le retour de Javius », était le nom du camp de guerre nommée au l'honneur du Général Javius de la XIème Légion après son retrait des forces loyalistes de l'Impératrice Clivia Tharn. Le lieu servait de relais efficace sur ce terrain vague, de nombreuses bâtisses et tentes installés sur des planches de bois couverts de fourrures et de tapis pour leurs apporter un confort relatif à des longues périodes de présence. Le coin des intendants restait relativement simple, si l'on omet les grognements et activités incessante des scribes et hommes de lettres occupés à revoir des notes de comptes et des ouvrages de factures diverses. Le Maitre-Intendant Olgur fit la conversation en exprimant ses doutes et ses craintes vis à vis Myerus : Il était mal vu, comme un intendant peu consciencieux et raté, et n'avait surtout pas cherché à justifié l'absence de la caravane en ne cessant de promettre qu'elle arriverait tôt ou tard. Ses efforts furent d'essayer de mettre en relation le passage de la caravane et celui d'une patrouille du Sergent Crucio, et le groupe put demandé l'emplacement de la tente vide de l'intendant disparut. Ce fut premièrement dans cette direction qu'ils débutèrent l'enquête qui leur semblait de plus en plus suspecte, à mesure qu'ils prirent conscience que tout avait été accomplit bien à la hâte. Pour n'être qu'une simple coïncidence. Rejoints par Dra'Kalhen, la Khajiit et Bonus inspectèrent les environs, tandis que de son côté, Reldan inspectait la tente sous le regard de Vendimus. Il y avait quelque chose qui sentait mauvais. Littéralement.

Envoyant paitre la gamelle de nourriture puante abandonnée sur un coin de table, non loin de l'étagère et des ouvrages, le Centurion inspecta le tout de fond en comble, découvrant une étrange note dans la poche du pantalon oublié sur le lit. Il y été griffonné à la hâte « Sang-bleu » avec du fusain gras, et abandonné dans une couture. Si les livres n'avaient rien d’intéressant, la hachette caché dessous représentait une possibilité bien différente, vue des copeaux de bois éparpillé dessus. Découvrant le sol en soutirant le tapis, et le meuble, il y vit clairement la différence. Quelqu'un avait fait un renfoncement dans la tente, et avait déjà voulu rebouché le trou, en ayant retirer son contenu. C'est Bonus et Dra'Kalhen qui découvrirent l'éclaireur somnolant non loin de là, qui s'était rendu compte que quelqu'un creusait par ici avant d'être interrompu. Six trou avaient été creusés, et ils mirent à contribution le jeune glandouilleur pour essayer de retrouver un potentiel coffret dont Reldan avait découvert le fragment sous la tente. Celui ci fut récupéré, mais sans faire attention, Dra'Kalhen essaya de l'ouvrir et fut percée par une aiguille empoisonnée à la cuisse. Tandis que Vendimus faisait usage de son expertise dans la purification, soutirant une partie de sa magicka pour fournir ce soin, Reldan fit éclaté brusquement la serrure, et dévoilant l'intérieur. Des dizaines, et dizaines de pièces d'or, avec une note : « Merci pour votre contribution. » La culpabilité de Myerus devenait de plus en plus visible, tout comme une promesse certaine d'un avenir incertain si il était retrouvé. Confiant la fortune à Olgur pour les caisses de la Légion, ils partirent à la rencontre du Sergent Crucio après avoir perdu du temps pour retrouver le coffret. Ce qui serait malheureusement fatal.

Suivant la piste après une courte conversation, d'un cabanon de chasseur à l'extérieur, Crucio avait envoyé deux légionnaires retrouver l'assistant de Myerus, un certains Edouard. Le gamin Bréton vivait avec son père, Joseph Malbruit, s'occupant de la chasse dans les environs du campement. Fonçant dans la direction du cabanon, quand ils firent le constat que celui ci était en feu, ils eurent de la chance de ne pas marcher sur un collet qui leur aurait brouillé les jambes, alors que Dra'Kalhen s'esquivait dans les recoins plus profonds du bois. Celle ci du affronter le Chasseur affolé qui ne reconnaissait plus rien, parvenant à le maîtrisé sans lui faire – trop de – mal. Sa folie était compréhensible, de ce que les autres eurent découvert : Les deux légionnaires envoyés gisaient devant le cabanon, inconscient après avoir reçu des sacrés coups dans le casque, les ayant sûrement sauvés. L'intérieur brûlait, et Reldan fit usage de ses talents dans les arts akavirois, pour empêcher les flammes de les dévorés le temps de rentrer rapidement à l'intérieur ; Edouard Malbruit y était embroché par un glaive, contre la chaise où il mangeait tranquillement avant d'être attaqué brusquement par ce qui fut décrit plus tard comme un massif nordique dans une armure Impériale, accompagnant une sombre silhouette. Ils n'avaient pas prit le temps de fuir en effaçant tout traces possible, dans la hâte d'évité la confrontation, ce qui permit la récupération du parchemin écrit par Edouard. Conscient de ce qu'il allait se passer en changeant l'horaire du départ de la caravane des fermes d'Osvuld, laissant deux pistes pour découvrir ce qu'il pouvait bien se passé. Enquêté dans les fermes, ou poursuivre la recherche de l'emblème découvert dans le coffre enterré : Un casque avec deux épée qui se croisent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Sang-bleu   Jeu 8 Fév - 0:18

Citation :
07/02/2018



"Le 07 Middas de Clairciel, les forces Impériales décidèrent de l'importance de leurs prochaines actions, après quelques reflexions quant aux deux possibilités découvertes, il était clair que la plus éphémère resterait la piste découvert sur le « lit de mort » du petit Edouard Malbruit. Il avait été promit à son père que sa mort ne serait pas vaine, et servirait l’intérêt Impérial en l'honneur de sa mémoire, même si il était resté aussi troublé et affecté par cette vérité, ils iraient faire l'usage de ses informations pour mettre la main sur les collaborateurs qui auraient pu provoquer la disparition de la caravane. Les fermes d'Osvuld, propriété d'un vieux nordique du même nom, s'étendait au sud d'un vieux fort brisé pendant la guerre de Cyrodiil. Celui ci ayant été détruit par l'intervention d'une force expéditionnaire de Coeurébène pour empêcher un rituel du culte du ver, ce n'était plus désormais qu'un tas de ruine abandonné depuis, comme de nombreux lieux dans les environs. Aucune reconstruction n'était à prévoir, tant que la pression d'une lente guerre restait palpable en Cyrodiil, même loin du Cœur de l'Empire. C'est donc vers un humble tas de terre servant de cultures que Caüs Bonus, Vendimus Valérius, le Conseillé Domharil et Dra'Kalhen arrivèrent pour l'inspection nécessaire.

Un endroit commun pour une terre en déclin – Boueux, aux odeurs variés allant de la mauvaise à très, très mauvaise, parofis comblée par la bonne nourriture dont les vapeurs s'échappaient des marmites amoureusement utilisées par la cuisinière grassouillette qui passait d'un pot à l'autre. Lenors s'occupa sous le regard de Vendimus, du cheval blessé en supportant la conversation de deux imbéciles qui ne cessait de se remettre la faute l'un sur l'autre. En inspectant la plaie, Lenors comprit aisément que la bête avait été frappé de sorte à ce qu'elle ne puisse pas déplacer les charges lourdes habituelles, avec un coup prémédité. Guérissant le Cheval, sans chercher dans l'heure d'autres indices, il retrouva Caüs qui avait découvert que les enfants pensaient le moulin hanté, ce qui était le même résultat pour Dra'Kalhen qui revenait d'une conversation avec le vieux Osvuld qui craignait que l'on l'accuse encore d'être dans son tord. Ils avaient dès lors le choix de partir vers l'intérieur du soit-disant moulin hanté, ou mené l'enquête des animaux tués, et ce fut le Moulin qui fut choisit. Peu convaincu qu'il puisse réellement y avoir d'esprit frappeur, mais plutôt de quelqu'un se cachant des autres. La question étant : Petit plaisantin, ou véritable problème ?

Dra'Kalhen inspectait les environs, pendant que les autres bravaient les difficultés du l'intérieur du moulin. Elle constata une échelle étalée par terre, à l'arrière du moulin, non loin d'un petit cabanon pas loin du poulailler. Discutant avec deux fermiers en demandant ce qu'il s'y trouvait, elle découvrit en y allant qu'ils ne lui avaient pas mentit : Un jeune homme du nom de Derrick était étalé sur le foin, ayant l'air saoul. Quittant l'endroit en grognant, elle constata un instant plus tard que Derrick était en train de s'enfuir en fonçant le plus vite possible loin d'ici. La course-poursuite débuta, et elle ignora avec un déplacement rapide les deux ruffians sortant de leurs cachettes sur la route, qui eux furent alertés par autre chose. Dans le moulin, Caüs, Lenors et Vendimus durent subir les nombreux pièges de fortunes laissé par celui habitant ici même. Déjouant les cordages, et passant outre les difficultés, ils parvinrent à monté à l'étage, où de nombreux bruit ressemblant aux descriptions des enfants firent surface – bruits de grincements, et de pierre frottée. Lenors souleva en usage de sa magie, la caisse dans laquelle se trouvait Adinius, l'un des fermiers censé disparut avec la caravane. Après une conversation simple, ils découvrirent que la caravane avait été pillée par ce même nordique qui avait exécuté Edouard, ayant mené des troupes impériales pour voler la caravane et tué ceux qui s'en occupaient. Il en était le seul survivant. Sortant du moulin, l'un des fermiers reconnu Adinius qui s'était caché depuis tout se temps. Et les deux ruffians à l'entente de ce cri, rappliquèrent aussi-tôt.

Déjouant leurs attentes, la pression montait de plus en plus, quand les deux hommes en-capés tentèrent une approche sympathique envers Vendimus et Lenors, peu conscient de leurs natures. Un homme discutait avec Osvuld pour lui fournir un cheval de remplacement à celui blessé à la patte, que Lenors avait guérit. Ressentant la situation lui échappant, essayant de faire changer de moment le passage de la caravane, il prit soin d'essayer de s'échapper avant qu'un éclair ne s'écrase devant le cheval voulant fuir. Vendimus et Lenors furent trop occupés à défendre Adinius des deux ruffians, dans une ferme totalement paniquée après l'usage de la magie qui fit éclaté des hurlements de peur ici et là. Le temps que la monture s'apaise, Dra'Kalhen était là, qui revenait en traînant Derrick qui était presque parvenu à s'enfuir, et il le fit finalement : La Khajiit s'occupant du fuyard, laissa involontairement Derrick partir rapidement pour s'échapper à elle. Mais elle avait un prisonnier qui avait peut-être plus de valeur que l'ancien, désormais. Soignant la main lacérée par la lame de Dra'Kalhen quand le fuyard voulait se défendre, les corps des deux ruffians furent laissés aux patrouilles impériales pour les mettre sous terres. Les locaux se demandant si ils devaient craindre maintenant les Impériaux, ou si ils venaient d'être protégé de quelque chose. Les forces de la IXème Légion quittèrent les fermes avec le prisonnier et le survivant. Conscients qu'ils avaient peut-être enfin une piste pour retrouver la caravane perdue, ou du moins ce qu'il en reste."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Vendimus Valérius
Admin
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Sang-bleu   Ven 9 Fév - 2:56

Citation :
08/02/2018



"Le 08 Turdas de Clairciel, les informations du prisonnier se recoupait aux dires du fermier Adinius. L'un précisait l'emplacement de l'attaque, et la vague direction de la caravane, tandis que l'autre avait fini par admettre dans quel direction ils devaient faire parvenir les ressources supplémentaires. Tout s'accordait vers un sens : Une vieille mine abandonnée pour des raisons oubliées depuis longtemps, dans des hauteurs rocheuses, plus loin dans l'Ouest. Bien que peu envieux de subir une nouvelle expédition souterraine, les Impériaux partirent en groupe restreint – Vendimus Valérius, Reldan Cyress, Khtar et Tyzérias menèrent l'enquête et potentiellement l'éradication des brigands locaux. C'est donc sous le regard des troupes, que les quatre camarades partirent sur leurs montures – à l’exception de Khtar qui avançait à pieds, peu habituée aux chevaux, l'Ohme préférait grimper sur le dos de ses camarades Senches. Se glissant à l'extérieur du camp de guerre Javius, sous un soleil bienvenue en cette période de froid, l'Hiver étant là, ils quittèrent la route en commençant à avancer dans une de ses grandes étendues d'herbes et de fleurs de Cyrodiil. Peu conscient de ce qui les attendait, vers les mines abandonnées, mais envieux de découvrir quels réponses ils pourraient découvrir là-bas. Sur la route, ils virent qu'un Ours brun observait la direction des dites mines, effrayée par celle ci, et ne semblant pas s'attaquer aux Impériaux sur l'instant. De plus en plus, l’inquiétude montait : Étaient-ils suffisamment nombreux pour faire peur à cette bête ?

Arrivant à la Mine finalement, après une heure et demi de route, ils découvrirent celles ci à flanc d'une hauteur rocheuse plutôt grande, mais loin de ce qu'ils avaient pu admirer en Hauteroche. La mine n'était qu'un amas de débris de bois tenant miraculeusement, et l'une des caisses de ravitaillement était étalée par terre avec plusieurs des objets volés dispersés autours. L'idée fut d'attendre que les brigands arrivent, pour récupérer le reste des matériaux par terre qui avait commencé à être débarrassés. Ce fut dès lors une heure et vingt minutes d'un ennui plat, ils durent s'occuper de leurs factions d'une manière la plus discrète possible, alors que ce fut Khtar qui dût se traîner par terre en position avancée et camouflée pour préparer l'embuscade. Trois des brigands sortaient en discutaillant, venant ramasser le tout, et firent face à un imprévu : Neige n'avait rien écouté, la petite louve blanche se traînait sur la route, et les observait bêtement. Deux des brigands eurent l'envie d'essayer de l'attraper, pendant que le dernier râlait de devoir tout faire seul. Le pauvre passage une vraiment mauvaise journée, quand une flèche sifflante se planta dans son dos en se relevant brusquement. La hache de Tyzérias lui fendit le crâne brusquement, lui ouvrant celui ci avec violence. Vendimus et Reldan se ruèrent contre les deux poursuivant Neige. Si la Praetorian parvint à mettre à terre son adversaire, Reldan du poursuivre le siens qui fonçait essayer de sonner l'alarme : S'écrasant sur Tyzérias, qui voulait saboter la clochette, le Dunmer s'écrasant dessus en arrière, donnant un amusant enchevêtrement de trois personnes étalés au sol. Le temps de les attachés, ils furent interrogés rapidement sur le contenu de la mine : Des pièges étrangement activés, une vingtaine de mercenaires locaux, et certains ayant disparut. Laissant ses deux là au sol, ils prirent soin de se mettre en route pour explorer cette cavité rocheuse leur réservant bien des surprises.

Esquivant le piège de l'alarme à l'entrée de la mine, grâce à l'Ohme, ils descendirent lentement en faisant bien attention à observer chaque nuances rocheuses ou quoi que ce soit de suspect, mais le brigand avait raison : la quasi-totalité des pièges avaient déjà été activés. Arrivant à une intersection, ils durent faire le choix entre un passage qui semblait avoir un brin de civilisation et de vécu de ce côté, et l'autre ressemblant à une excavation creusant derrière un mur brisé par une masse, où s'y trouve quelques gémissements à l'intérieur ressemblant pour Tyzérias aux crins de potentiels oursins. Le nordique déclara qu'il souhaitait les rendre à sa génitrice, quoi qu'il s'y trouve, et les Impériaux, curieux de ce qu'il pouvait bien s'y trouver, suivirent. Après un long voyage des les dédales rocheux et les cavités de pierres bien différentes du reste de la mine. Définitivement, l'endroit avoir été creusé depuis bien plus longtemps encore, et après une longue et inquiétante investigation, les compagnons rebroussèrent chemin. Découvrant en que les gémissements s'éteignaient plus proche d'un recoin particulier, c'est Khtar qui découvrit les oursons sous une tente. Avec Derrick, le fermier vendu ahurit s'y cachait en essayant de les faire taire dès que quelqu'un approchait, et ce à raison : Les Impériaux furent attaqués par un Troll, errant dans les couloirs découvert dans la mine. Luttant avec efficacité, et les flammes d'une lanterne, la bête put être vaincue sans trop de dégât, par les habituels vétérans. Mais les rugissements d'un bout à l'autre signalait le cœur du problème, et la venue des autres trolls.

Fuyant à travers les couloirs pour partir au plus vite, s'éloignant de la source des hurlements résonnant derrière eux. Suivant le mauvais couloir, ils débouchèrent sur l'accès au campement des mercenaires survivants dirigés par ce « Rit-deux-fois ». L'Argonien avait été naturellement alerté par les braillements, et les brigands tirèrent leurs armes pour faire face à ce qui pouvait les attendre. Les rumeurs étaient nombreuses, concernant les grondements dans la pierre, et les pas lourd contre le sol, mais ils ne pouvaient pas imaginer tomber sur des trolls des cavernes leur fonçant dessus pour préparer un véritable massacre. La mission de récupération d'information concrète était un échec, les documents ne pouvaient plus être récupérés, ni même les éléments importants qui seraient bientôt tous morts, face à une telle déferlante de folie. Les Impériaux n'avaient plus qu'une chose à faire : Sortir de leur cachette, et fuir. Fuir pour survivre. Ils prirent le chemin inverse des bêtes odieuses, et tâchèrent de retrouver le chemin qu'ils usèrent pour arriver dans le terrier des trolls. Fonçant à toute allure, malgré leurs quelques blessures, le croisement n'était plus aussi calme qu'avant : Deux des mercenaires avaient tentés de fuir l'ignoble sentence et furent attrapé par un troll installé là. L'un se faisait dévorer lentement, tandis que l'autre gisait avec une jambe cassée. Brisant le barrage, en assaillant la bête, Vendimus fut sérieusement blessée, et Reldan secoué, mais ils purent ouvrir la voie pour Khtar guidant Derrick et les Oursons dans ses bras, tandis que la bête fut mise à mort en usant d'une grande partie de la Magicka de la Praetorian. Quittant la Mine avec Derrick, un brigand à la jambe cassé, et les bêtes sauvées, Khtar fit tombé une lame enflammant le sol à la sortie pour s'offrir le temps nécessaire à la récupération des chevaux, et à la fuite rapide. Sous le regard des trois trolls des cavernes hurlants vers leurs directions. Il ne restait qu'une destination aux Impériaux désormais, après le repos nécessaire pour s'en remettre : Les ruines envahies par les brigands."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://9emelegionimperiale.guildjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Sang-bleu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Sang-bleu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}
» Une forêt de sang bleu (PV Reine Chrysalis)
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» Don de sang
» Le "Carré Bleu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La IXème Légion Impériale :: [RP] :: Les dernières nouvelles-
Sauter vers: